(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

mardi 7 décembre 2004

Blog de journal, première synthèse...

Petite synthèse des différentes réactions à ce jour:
- un blogueur, Zorro, qui gère apparemment un site de création de blogs, me traite de "fumiste"... Sympa, le gars!
- un rédacteur en chef qui s'est senti visé m'a envoyé un mail très énervé.
Plus sérieusement:
- plusieurs journalistes autour de moi ont plutôt l'air en faveur du blog perso de journaliste sous la bannière du journal; ils y voient pour ce journaliste la possiblité de s'exprimer différemment sur ses domaines de compétences : anecdotes, tranches de vie, commentaires, etc; ce ton différent étant à la fois "accepté" dans son blog par son journal qui lui offre ce blog et n'étant pas accepté par la ligne éditoriale du même journal dans son édition papier; ce que moi, je continue de trouver compliqué...; dans ce cas,en effet, s'il y a distinction, il faut définir la frontière, ce qu'on peut dire ou ne pas dire ici et là, donc il faut consigner tout cela dans une charte écrite: j'attends d'en lire une...
- à l'inverse, d'autres journalistes , qui me connaissent, me reprochent  d'utiliser dans mon blog perso
des situations vécues dans ma vie professionnelle: par exemple
commenter façon perso une interview que j'ai faite sur BFM ou une rencontre avec
une personnalité faite dans le cadre de mon journal papier; je réponds évidemment qu'il n'y a pas de bannière de mon journal papier dans mon blog, ce qui, selon moi, me permet de m'exprimer, vraiment, comme je le souhaite;
- on me reproche également l'autopromo pour BFM: je réponds que c'est une émission dont je suis l'animateur et où je choisis mes invités ; de plus, je ne suis pas payé par BFM, il s'agit d'un accord éditorial entre mon journal et la radio. Dites-moi ce que vous en pensez.
- quelques journalistes, mais il y en a moins apparemment, sont d'accord sur le fond avec moi et n'écriraient pour rien au monde dans ce type de blog de journaliste sous bannière;
- les non journalistes, si tant est que je puisse les identifier comme tels, sont plutôt en faveur du blog en général, quelle que soit sa forme, pour défendre la liberté d'expression.
- tous les défenseurs du blog de journal citent le talent des blogs de journalistes de Libé et les bienfaits de ceux qui mettent en avant les erreurs dans les médias (affaire Dan Rather and co).
Voilà pour l'instant! D'autres commentaires à venir à la suite du débat de ce soir.

3 commentaires:

  1. Si quelques uns t’ont descendus, moi je vais te remonter …
    Il est question de liberté d'expression tout simplement non ?
    Pourquoi les journalistes ne « blogueraient » ils pas à leurs heures !
    Histoire aussi de présenter les News à leur sauce, et non sous la pression de leur rédacteur et autres directions.
    Et puis le Blog est bien personnel, on s’y rend pour le talent, le contenu, les similitudes, les affinités…
    Et oui, messieurs et mesdames les journalistes, l’info si juteuse n’a plus le monopole avec l’hertzien et la presse écrite (voir certains chiffres, les concernés se reconnaîtrons)…
    L’info est partout, elle circule librement, pas plus fausse aujourd’hui que celle que l’on nous vendait hier … elle arrive juste plus vite, et moins dégraissée … ben oui, le profit n’est plus dans le contenu mais c’est le contenu qui compte…
    Mais le grand changement est celui de l’information active, de la recherche personnalisée…
    Fini la passivité, le 20heures à 20 heures, le journal au kiosque du matin …
    L’internaute choisi SON heure et SON sujet …
    et là maintenant pour affilier (et non plus vendre), il faut faire du concret …voir du concept …
    Fini les sujets bateaux ou tiroirs…Fini la gloire des grands médias (quoi que ça c'est moins sur, juste le temps qu'il comprennent, et qu'ils s'adaptent)…
    m'enfin la toile est immense…et le choix en fonction…
    C’est les raisons de mon Blog …j’oriente, donne des infos, des liens…
    j’en reçois aussi énormément …libre échange, liens réciproques …
    Pour conclure, les seuls mots qui me viennent sont:
    Liberté du Choix… Merci.
    Chab.

    RépondreSupprimer
  2. A titre perso, justement, n'étant plus journaliste, après une douzaine d'années d'activités, je suis plutôt satisfait de ce que me permet un blog. Continuer d'échanger, et mieux qu'avant peut-être (en terme d'interactivité) sur les sujets qui m'intéressent. M'obliger, aussi, à continuer de la veille sur des sujets qui ne sont pas nécessairement au coeur de ma vie professionnelle d'aujourd'hui.
    Bref, je fais un blog d'ex-journaliste, sous ma propre bannière (forcément). Les lecteurs y trouveront ce qu'ils voudront y prendre : car, ce qui change radicalement entre la presse commerciale et le blog, c'est justement ça, selon moi : on se préoccupe moins de la cible, du coeur de cible, on fait moins de marketing, les lecteurs qui viennent sont ceux qui veulent venir, et le reste n'a que peu d'importance. S'ils sont nombreux, évidemment, ce n'est pas plus mal...
    Evidemment, cela change du tout au tout lorsque le blog se veut "marketing", qu'il s'agisse de blog d'entrepreneurs, de journalistes sous bannière, de vendeurs de bretelles... Là, il n'est sans doute plus possible de ne pas se préoccuper du lecteur au moins autant que de ce qu'on a envie de dire, même si l'illusion de la spontanéité doit rester.
    Je ne sais pas si je suis clair (j'écris au fil de la plume, ce qu'on ne fait jamais dans un journal papier) mais, pour faire simple, il me semble que l'on pourrait distinguer les blogs les uns des autres en fonction de ce critère là : quelle place est faite au récepteur au moment de l'élaboration du message ?

    RépondreSupprimer
  3. même si je suis en gros d'accord avec ce que dit chab je nuancerais le propos :
    - "fini la passivité, MON sujet à MON heure"
    je pense que tant que l'on se contente de lire les propos des autres, de aprfois commenter, au mieux de corriger une info l'activité n'est que de surface - le journalisme (pour moi) c'est aller au contact, sortir de chez soi
    je me demande si finalement ce choix apparent n'est pas un enfermement, après tout quand je lis un quotidien papier j'attends de lui qu'il m'apporte des choses auxquelles je ne pensais pas nécessairement - on va plus vers une "information" d'opinion (j'aggrege les fils RSS des gens qui pensent comme moi) et un certain conformisme.
    de tout cela je crois surtout que le journalisme traditionnel a de très sérieuses questions à se poser quant à sa manière de travailler et à celle de toucher un nouveau lectorat
    il serait peut être bon de rappeller que le journalisme écrit est en crise et cela date de bien avant les blogs

    RépondreSupprimer