(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

samedi 18 décembre 2004

La définition du jour: BUG

"Vient de l'anglais bug, punaise et par extension bestiole nuisible,  comme celle qui, en se faisant griller par les circuits électriques, provoqua la première panne du premier gros ordinateur. C'était en l'an 28 av MS (Microsoft).
En fait, ce serait plutôt une araignée que les programmeurs ont dans le ciboulot, vu le nombre d'erreurs qu'ils font quand ils écrivent leurs logiciels.
Un bug, c'est un défaut d'un programme informatique qui fait qu'il ne fonctionne pas comme il devrait.
Ca, c'est la définition officielle et elle fait marrer tout le monde parce que personne n'a jamais vu un programme marcher « comme il devrait ». Il a plutôt tendance à fonctionner comme il l'entend.
Le bug c'est un peu la « fôte d'ortografe » du programmeur mais la différence c'est qu'une erreur d'écriture n'a jamais empêché de continuer à écrire. Tandis que le bug, lui, il bloque tout. Quand c'est buggé (bogué), çà ne marche plus où çà donne des résultats hilarants.
Prononcez : beugue, avec un air dégoûté. En français : bogue, comme l’enveloppe piquante de la châtaigne. Un bug, çà pique et çà file une châtaigne. De toutes façons, quelle que soit la langue, quand vous le dites, ça vous dessine la bouche en cul de poule. Essayez devant la glace, vous verrez, vous ressemblerez à un poisson qui fait des bulles. Alors, évitez.

- Par extension : s'applique aussi à une panne de tout type de matériel.

- Commentaire : L'informatique, c'est comme le gruyère : plus il y a de programmes, plus il y a d'erreurs et plus il y a d'erreurs, moins il y a de programmes (sous-entendu : qui marchent). Il semble qu'il soit scientifiquement impossible de fabriquer le moindre bidule informatique sans qu'il soit automatiquement bourré d’imperfections en tout genre.
En fait, c’est plus simple : le bug est le fondement de l'industrie informatique. Celle-ci se donne comme objectif de créer à bas prix des logiciels et des matériels pleins d'erreurs qu'il faut ensuite réparer en appelant le service après-vente qui, lui, est une activité extrêmement rentable. C’est exactement le même principe que dans la machine à laver : le seul qui gagne de l’argent, c’est le plombier. C’est pourquoi vous devez conseiller à vos enfants de faire, au choix, dépanneur de machines à laver ou de machines informatiques. Voir SSII.
Attention : « T’es buggé ou quoi ? » est une expression extrêmement péjorative si elle vise à qualifier les performances amoureuses de quelqu'un. "
(la suite dans mon "Dictionnaire impertinent des branchés")

3 commentaires:

  1. InfoTechArt: La définition du jour: BUG

    Copié, collé, mailto:dsi@ma.societe.com ;-) InfoTechArt: La définition du jour: BUG

    RépondreSupprimer
  2. Moi je conseille blombier.
    http://babouze.canalblog.com/archives/2004/08/28/96472.html

    RépondreSupprimer
  3. Après le "bug", le "beugue", le "bogue", voici le "blogue" : une information souvent erronée et non fiable créee par des humains et relayée automatiquement par l'informatique.
    :-)

    RépondreSupprimer