(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

mardi 12 avril 2005

Apologie de l'effet papillon

ou "Je suis connecté, donc j'existe!"

Cecile Moulard Mail ConnexionCecile MoulardCelui-là, je l'ai lu en détail et il est vraiment utile pour essayer de comprendre ce qui nous arrive, si on accepte de ne pas avoir tout compris:
Mail Connexion, la conversation planétaire, de Cécile Moulard, Editions Au Diable Vauvert.
L'auteure est une pionnère de la nouvelle économie, elle a dirigé Amazon.fr et dirige maintenant le site meetic pour les coeurs isolés. Je l'ai reçu à BFM et elle a plein de punch, ça fait du bien.
Elle dit ce qu'elle pense, en citant Jeremy Rifkin - l'auteur culte de L'âge de l'accès, la révolution de la nouvelle économie (disponible enfin en français en mai 2005, 4 ans après sa parution!) et de La fin du travail - :

« Le dicton de Descartes : "Je pense donc je suis", a été remplacé par le dicton: "Je suis connecté", donc j'existe."»

C'est un bouquin très concret (glossaire, explication de sigles, charte de l'emaileur courtois page 295, à méditer par tous). Il est plein d'exemples vécus et bourré de conseils. Il est bien écrit, il se lit vite.
C'est peut-être le premier ouvrage qui prend un peu de recul sur le phénomène de communication et d'échange né avec internet et le mail. Et qui essaye d'en dégager les grandes lois et les grandes peurs: "de la prise de contact à la prise de conscience, la route est longue."
Il se termine par de belles formules:

« La coresponsabilité : une des conséquences bénéfiques de l'effet papillon. »

L'effet papillon, c'est une trouvaille du météorologue Edward Lorenz: une infime variation des conditions initiales d'un système peut bouleverser complètement son évolution.

« Un battement d'aile de papillon à Paris peut provoquer quelques semaines plus tard une tempête à New York. »

Alors, papillons du monde entier,  battez des ailes à l'unisson!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire