(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

mercredi 20 juillet 2005

Des jockets robots: ce n'est pas un gag!

"Première course de dromadaires avec des jockeys-robots dans les Émirats
La fédération émiratie des courses de dromadaires a organisé lundi une compétition engageant des jockeys-robots, une première dans les Emirats arabes unis, après une expérience similaire en avril au Qatar.
Dix jockeys-robots ont participé à une course de trois kilomètres, sur la piste d'Al-Wathba, dans l'émirat d'Abou Dhabi, qui a été "un succès", a déclaré le président de la fédération, cheikh Sultan Ben Hamdane Al-Nahyane, cité par l'agence de presse officielle Wam.
Il avait assisté à la compétition avec plusieurs autres hauts responsables et dignitaires émiratis. "Cette expérience sera généralisée" au début de la prochaine saison en octobre "comme une alternative aux courses engageant des jockeys-enfants et comportant de graves risques pour leur sécurité", a-t-il ajouté.

Une commission des organisateurs des courses de dromadaires se rendra
"dans les prochains jours dans des pays de l'Asie de l'est pour
commander 5.000 à 10.000 robots pour les besoins des compétitions" aux
Emirats, a déclaré Hamid Saïd Al-Niyadi, chef de cabinet du ministre
émirati des Affaires de la présidence, cheikh Mansour Ben Zayed
Al-Nahyane.
Fabriqués dans des pays asiatiques, dont le Japon, les
jockeys-robots, d'un poids de 15 kg chacun, coûteront 2.000 dollars
l'unité et seront commercialisés aux Emirats par le secteur privé,
selon le président de la fédération.
Le 5 juillet, le gouvernement
émirati a promulgué une loi fédérale interdisant le recrutement
d'enfants jockeys de moins de 18 ans, en réponse à des critiques,
formulées à l'étranger, concernant le recrutement d'enfants jockeys
dans les courses de chameaux.
En conséquence, le rapatriement de ces
enfants, dont de nombreux Pakistanais, a déjà commencé, et les Emirats
ont assuré depuis janvier le retour chez eux de plus de 250 enfants
jockeys asiatiques et africains, selon la police émiratie et un
responsable de l'Onu.
Cela représente environ 10% des enfants recrutés pour les courses de dromadaires.
Le Qatar, un autre pays du Golfe, avait opté en 2004 pour l'introduction
de jockeys-robots dans les courses de chameaux. (AFP 19.07.2005)"
(Photo publiée dans mon Album Photo Only In)
(merci Roland)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire