(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

mercredi 6 juillet 2005

Voilà à quoi sert Google Maps, hélas!

Dans une note précédente, je faisais part de mes réticences sur le buz autour de Google.
Voici que je tombe, via Fred (merci du cadeau!), sur une utilisation épouvantable, de Google Maps, sur le site Florida Sexual Predators (je donne l'adresse simplement pour que vous puissiez vérifier par vous-même, parce que c'est sûr que ces gens-là, j'ai pas vraiment envie de leur faire de la pub!):
une carte de la ville avec l'adresse de chaque "prédateur sexuel" fiché; on peut cliquer sur chaque point et la fiche complète de l'individu s'affiche, nom, photo, adresse... (je les ai cachés sur ma capture d'écran)...La technologie au service de la paranoïa sécuritaire et de la délation, c'est vraiment pas terrible...

2 commentaires:

  1. Sidérant l'absence de commentaires concernant cette note ... Je crois qu'on pense toujours que ça n'arrive que chez les autres ..

    RépondreSupprimer
  2. Yenayer: bien d'accord! La googlemania est la nouvelle drogue du jour... Et ils sont l'air si propres sur eux, les deux fondateurs...

    RépondreSupprimer