(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

jeudi 26 janvier 2006

Communique ou meurs

L'auteur Thomas Zweifel, pdg de Swiss Consulting  Group, n'y va pas de main morte, si je puis dire, avec ce titre provocant : Communique ou meurs !, publié aux Editions du Tricorne.
L'homme est étonnant de sincérité apparente (je l'ai interviewé sur BFM, ça passe ce soir à 23 heures). 
Né à Paris, double nationalité suisse et américaine, il vit à New York et parle bien le français.  
C'est un spécialiste du coaching et du leadership auprès de grands patrons ou de grands politiques. 
Au détour de la conversation, il cite ses rencontres avec Nelson Mandela ou Bill Clinton...
Mais le leader qu'il l'a le plus marqué, c'est Rani, une de premières femmes à avoir été élue chef de village en Inde; elle fut menacée de mort si elle parlait. 
Mais elle parla.
Il parle des 4 péchés capitaux de l'expression non productive: la rumeur, le jugement, l'excuse et le menace. Ou encore de l'Everest de la maîtrise de l'écoute, parcours initiatique en 8 étapes.
Son livre n'est pas un essai théorique mais un guide pratique rempli de conseils de bon sens, qu'on finit par prendre au sérieux. Il privilégie l'écoute des autres, évidemment, à l'instar de la méthode Gordon, et l'exemplarité.
Son histoire préférée:
Une mère voyage pendant des jours - train, autobus, pousse-pousse, à pied - pour voir le Mahatma Gandhi avec son fils. Quand elle le rencontre enfin, elle le supplie; "Dis à mon fils d'arrêter de manger du sucre!" Gandhi se tait un moment puis lui dit: "Reviens avec lui dans deux semaines." Les voici de retour comme prévu deux semaine plus tard - train, autobus, etc. - Lorsqu'ils sont près de Gandhi, celui-ci regarde le jeune homme et lui dit: "Arrête de manger du sucre." Etonnée, la femme lui dit: "Pourquoi m'as-tu demandée de revenir dans deux semaines? Tu aurais pu lui dire cela la première fois où je suis venue." Gandhi répond: "Il y a deux semaines, moi aussi, je mangeais du sucre."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire