mercredi 1 mars 2006

Hiver rude, très rude…

Il fait très froid cet hiver. Le bûcheron canadien décide de couper du bois pour faire des réserves.
Mais combien en faut-il? Combien de temps va durer cet hiver si rigoureux? Il ne sait pas. Il scie, il coupe, il fend, sous le regard impassible de son voisin le vieil Indien.
Au bout d'un moment, le tas est déjà gros, il décide de consulter le sage:
- Qu'en penses-tu? Faut-il en couper encore beaucoup du bois?
- Hiver rude, très rude…, grommelle le vieil Indien.
Le bûcheron se remet au travail: il scie, il fend, il coupe pendant des jours. Les tas s'accumulent, sous les yeux du vieil homme immobile.
Il décide d'aller le consulter à nouveau:
- Est-ce suffisant?
- Hiver rude, très rude…, soupire l'Indien.
Le bûcheron repart d'arrache-pied pour une nouvelle séance de coupe. Il abat la moitié de la forêt.
Epuisé, il consulte une dernière fois son voisin.
- C'est assez, n'est-ce pas?
- Hiver rude, très rude… dit le vieil Indien.
- Mais comment le sais-tu, bon sang? s'énerve le bûcheron.
- Quand Indien voir Homme Blanc couper beaucoup de bois, Indien comprendre hiver rude, très rude…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire