dimanche 30 avril 2006

Articles les plus lus sur ce site: sexe, évidemment!

Et voilà! Même moi, si intellectuel et si distingué, je n'y échappe pas: dans la liste des mes articles les plus lus, lequel arrive le premier? Celui qui s'intitule : "Sexe en gros plan" !... Allez-y, vous ne serez pas déçu...
Donc j'ai compris, je ne vais mettre que des mots du genre "cul", "fesses" "porno" "clitoris" etc. dans mes titres, pour attirer les clics. Clitoris, clics torrides...
Ce qui m'étonne le plus, c'est que le deuxième c'est : "Les cadres aiment lire la presse". Il y a peut-être un sens caché, une contrepèterie, dans ce titre, je ne sais pas, je m'interroge...
L'autre jour, quelqu'un me disait que je suis d'aussi mauvaise humeur, en général, que Jean-Pierre Bacri : il se trompait, je le suis beaucoup plus!
Allez, salut les internautes amateurs de sexe: je vais inventer pour vous le code CQFD (cul, queue, foutre, doigté). Ce sera une sorte de cryptage de mes textes qu'on pourra lire dans un tout autre sens que le sens apparent.
Mais ce code, je vous laisse le deviner, c'est plus drôle...
Je mettrai du CQFD dans tous mes mots-clés et autres méta-tags, je vais devenir le site numéro un dans le monde!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

mercredi 26 avril 2006

Les blogueurs discutent entre eux

Quand le syndicat de la presse magazine SPMI organise un débat sur les blogs, il n'invite que des acteurs des blogs et pas un seul éditeur de presse écrite, même parmi ses membres! Incroyable mais vrai!
Donc un blogueur vendeur de blogs va discuter avec un blogueur éditeur d'un blog sur les blogs tandis qu'un autre blogueur éditeur d'un blog soi-disant d'information interviendra avec à propos dans la conversation: cela va être passionnant.
J'ai essayé de m'inviter à ce débat mais rien n'y fait, ils ne veulent pas de moi. Le blogueur vendeur de blogs Loïc Le Meur va être très déçu de ne pas me voir, j'en suis sûr, surtout qu'on y parlera sûrement de l'avenir de la presse écrite à l'heure d'internet et des blogs... Tant pis si sur ce sujet on ne demande pas  leur avis aux éditeurs de presse écrite.
Le plus drôle c'est que c'est leur syndicat qui organise le débat!...
S'il est aussi visionnaire sur l'avenir de ses membres que dans la composition de ses tables rondes, on peut s'attendre à de belles découvertes.
Et moi, je n'irai pas aux journées du SPMI.

Le français est une langue machiste

Mais pas moi! Je n'y suis pour rien si le vocabulaire va toujours dans le même sens!...
Je ne publie cette liste qui circule sur internet que dans le but de combattre cette dérive, évidemment.

Démonstration
Un allumeur, c'est quelqu'un qui allumait les réverbères (autrefois).
Une allumeuse, c'est une pute.

Un pompeur, c'est un préposé à une pompe à essence.
Une pompeuse, c'est une pute.

Un suceur, c'est un bambin qui aime les confiseries.
Une suceuse, c'est une pute.

Un taxi-boy, c'est un chauffeur de taxi.
Une taxi-girl, c'est une pute.

Un gogo, c'est un brave gars qui se fait avoir.
Une gogo-girl, c'est une pute.

Un branleur, c'est un engin qui sert à trier, ou bien un mec qui ne fout rien.
Une branleuse, c'est une pute.

Un cavaleur, c'est un évadé de prison.
Une cavaleuse, c'est une pute.

Un ingénieur, c'est un cadre supérieur.
Une ingénieuse, c'est une pute.

Un Pipper, c'est un avion.
Une pipeuse, c'est une pute.

Un coq, c'est un p'tit mec arrogant.
Une poule, c'est une pute.

Un salaud, ce n'est pas un indivudu recommandable mais il peut être chaste et même puceau.
Une salope, c'est une pute.

Un gars, c'est un jeune homme.
Une garce, c'est une pute.

Un courtisan, c'est un proche du roi, du pouvoir.
Une courtisane, c'est une pute.

Un masseur, c'est un kiné.
Une masseuse, c'est une pute.
(et ma soeur, elle est kiné, je sais...)

Un coureur, c'est un joggeur.
Une coureuse, c'est une pute.

Un rouleur, c'est un cycliste.
Une roulure, c'est une pute.

Un professionnel, c'est un sportif de haut niveau, ou un mec qui bosse bien.
Une professionnelle, c'est une pute.

Un homme sans moralité, c'est un politicien, évidemment.
Une femme sans moralité, c'est une pute.

Un entraîneur, c'est un coach d'équipe de sport.
Une entraîneuse, c'est une pute.

Un homme à femmes, c'est un séducteur.
Une femme à hommes, c'est une pute.

Un homme public, c'est un mec connu.
Une femme publique, c'est une pute.

Un homme facile, c'est quelqu'un d'agréable à vivre.
Une femme facile, c'est une pute.

Un homme qui fait le trottoir, c'est un paveur.
Une femme qui fait le trottoir, c'est une pute.

Un péripatéticien, c'est un discople d'Aristote.
Une péripatéticienne, c'est une pute.

mardi 25 avril 2006

lundi 24 avril 2006

C'est pas tous les jours qu'on rigole



Holbein - Le Christ au tombeau.
Je suis tombé là-dessus l'autre jour et je voulais le publier pour Pâques et puis j'ai oublié.
(cliquez dessus pour mieux voir).
Extrait du monde.fr:
"En 1520, de retour à Bâle dont il acquiert la citoyenneté, Holbein multiplie les
sujets religieux, projets de vitraux ou retables, et peint une oeuvre
époustouflante, un météore dans l'histoire de l'art, Le Christ au
tombeau
. A l'échelle : le corps est tout entier représenté sur un panneau
qui a les proportions exactes d'un cercueil, 30 centimètres de haut sur 2 mètres
de long. Le Christ est émacié, décharné, livide, les plaies verdâtres. Un
cadavre en décomposition. Dostoïevski, qui fit le voyage spécialement pour le
voir, écrivit qu'"un tel tableau pouvait faire perdre la foi".  "
--source LeMonde.fr--

Pourquoi l'ingénieur espagnol est-il 20% moins cher que le français?

Les niveaux de vie, les prix en général, tout est comparable entre la France et l'Espagne: et pourtant le jeune ingénieur informaticien débutant est systématiquement payé entre 15% et 20% moins cher que son  homologue français.Et malgré cela, il est très content et il vit bien, mieux même que le Français...
D'où vient ce mystère?...

... J'ai la réponse, de source sûre: il habite chez ses parents!
Les employeurs le savent et donc, ils n'hésitent pas à en tenir compte dans leurs propositions de salaires.
Mais comme dans les grandes villes espagnoles, le prix du loyer est élevé, le jeune est gagnant, malgré un salaire amputé de 15% à 20%...
Du coup, les entreprises françaises délocalisent en Espagne.
Moralité: si les jeunes Français habitaient plus longtemps chez leurs parents, il y aurait moins de délocalisations...
--sources secrètes mais sûres...-- 

mercredi 19 avril 2006

Photo interdite du nouveau siège des Echos

En attendant mon rendez-vous au nouveau siège des Echos, près de la Bourse, à Paris, je prends une photo du hall, impression- nant!
Un cerbère m'apostrophe rudement: "Les photos sont interdites". Pas vu le panneau, dis-je. Il est là , me dit-il. Oui mais moi, je suis là et de là où je suis, je ne le vois pas. etc. Ce fut une discussion passionnante, pleine de leçons de morale.
Alors en hommage au cerbère, voici la photo interdite.
A part çà, c'est vrai que c'est grandiose!
--en clin d'oeil à JBx-- 

Mais où ai-je la tête?

Bon, je m'entraîne, je m'entraîne...
La prochaine fois, ce sera ma tête que vous verrez sur la photo.
Promis juré !
"Raissa Panagiotou of Cyprus performs at the Commonwealth Games in
Melbourne"
--source  REUTERS/David Callow--

Tout ce qu'on a pu faire, apprendre, gagner, grâce aux emails

Chronique piquée chez Roland Moreno.
Je voudrais remercier tous ceux qui m'ont envoyé des e-mails en chaînes pendant tous ces mois.
Car, grâce à votre bonté :
  1. J'ai lu 170 fois que MSN Hotmail allait supprimer mon compte.

  2. J'ai accumulé environ 3000 ans de malheur et je suis mort 67 fois à cause de tous les chaînes mail que je n'ai pas renvoyées.

  3. Quand je sors d'IKEA, je ne regarde personne, car j'ai peur qu'elle (il) m'emmène à l'hôtel et qu'elle (il) me drogue pour après m'enlever un rein pour le revendre au marché noir.

  4. J'ai versé aussi toutes mes économies sur le compte d'Amy Bruce, une pauvre petite fille qui était malade à l'hôpital plus de 7000 fois;(C'est  drôle cette petite fille a toujours 8 ans depuis 1995...)

  5. Mon GSM Nokia gratuit n'est jamais arrivé, ni les entrées que j'avais gagnées pour des vacances payées à Disneyland, ni les places gratuites pour le Kinépolis.

  6. J'ai remis 21 fois la soirée que je devais organiser le jour où je devais recevoir ma caisse gratuite de "Veuve Clicquot", et mes copains invités me tirent tous la gueule.

  7. J'ai inscris mon prénom parmi 3000 autres sur une pétition et j'ai peut-être sauvé une espèce menacée d'écureuil en Biélorussie (j'ai pas été vérifier!).

  8. Je connais la recette pour ne plus être seul en amour : Il suffit d'écrire le prénom d'une personne sur un papier en pensant très fort à elle puis de se gratter le cul en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre autour d'une Renault 4L (vraiment pas facile à trouver une 4L).

  9. J'attends toujours l'argent qu'un ami richissime vivant au Boukistan mais ne sachant pas comment transférer son argent à l'étranger doit m'envoyer sur mon compte, avec une commission de 75%.

  10. J'ai lu au moins 25 tomes de tous les préceptes du Dalaï Lama et j'ai accumulé du bonheur pour au moins les 4690 prochaines années.

  11. Je pisse dans mon réservoir car je ne veux plus enrichir les compagnies pétrolières
A tous un GRAND MERCI !
IMPORTANT: Si tu n'envoies pas cet e-mail dans les prochaines 10 secondes, à au moins 8 500 personnes, un dinosaure venu de l'espace viendra bouffer ta famille demain à 17h30. Attention, c'est vrai ça marche !!!

mardi 18 avril 2006

John Heartflield, un artiste qui en avait

JOHN HEARTFIELD
PHOTOMONTAGES POLITIQUES 1930-1938

7 avril - 23 juillet 2006 
MUSEE D'ART MODERNE ET
CONTEMPORAIN DE STRASBOURG 


Oui, oui, à l'époque de la montée du petit caporal, il y a avait des artistes allemands (Helmut Herzfeld de son vrai nom) capables de faire des affiches comme celle-là!...

--Communiqué de presse--

dimanche 16 avril 2006

In Tartiflette We Trust


 

Vu à l'arrière d'une voiture... En ce week-end pascal, il est temps de revenir aux vraies valeurs..

samedi 15 avril 2006

Google est tombé , ou quoi?

Dans la rubrique Techno-Chienlit: pendant que je vous cause, pas moyen d'aller sur un seul site Google!!!! Ni le moteur, ni les pubs, ni le gmail, rien...
Ca ne m'était encore jamais arrivé, çà, le tri sélectif de sites par mon routeur, mon modem, mon wifi, mon proxy ou mon ADSL, je sais pas lequel a décidé, pt'ête bien Windows lui-même qui veut plus causer à Google, ou bien un virus...
En général , internet, ça marche ou ça marche pas. Eh ben non, maintenant c'est nouveau, ça marche quand ça veut et ça va où ça veut...
Aujourd'hui, pas loin, dans la région parisienne, y'a un p'tit gars, c'est moi, qui se demande ce qui lui arrive!....
Bon d'accord, je suis pas chez moi mais j'ai déjà essayé cette installation et je n'ai jamais eu de pb...
Si quelqu'un a une idée? (j'ai pas de proxy, pas d'adresse TCP-Ip fixe, aucun filtre ni blocage installé dans le routeur, d'ailleurs je me suis remis en câble direct...)
J'ai plus les pubs Google sur ma homepage non plus... C'est peut-être Google qui m'en veut?

vendredi 14 avril 2006

Gros pigeon flic

gif animé Sur le panneau: "Il est interdit de donner à manger aux pigeons pour cause de grippe aviaire."
(techniquement , c'est un gif animé; c'est pas mal!)
lire aussi : La solution finale des pigeons parisiens. C'est moins drôle!
--transmis par Roland

jeudi 13 avril 2006

Mythe de l'intelligence collective

Tout le buzz communautariste autour du web, des blogs, des wikis part de cette idée préconçue qu'on serait plus intelligent à plusieurs que seul.
C'est ce que prétend par exemple François-Xavier Hussherr, co-auteur du livre "Le nouveau pouvoir des internautes" qui sera ouvert aux contributions des internautes pendant 80 jours. Ouverture du blog nouveaupouvoir.org le 25 avril.
Moi, tout seul dans mon coin, je ne suis pas d'accord. Parce que je ne crois pas à  l'intelligence collective.
Dans cette expression, c'est bien sûr le mot "intelligence" qui me choque. Dans bien des cas, on le confond avec "efficacité". Par exemple, les forums techniques permettent de résoudre des problèmes que seul, je n'aurais jamais pu résoudre. C'est évident. Même si on met un certain temps à trouver les réponses car ces forums n'ont rien d'une base de connaissances, ils sont une sorte de bazar. Est-ce pour autant que les pratiquants assidus des forums sont plus intelligents que les autres?
Wikipédia, qui est souvent cité comme la preuve de l'intelligence collective, n'est en fait que le moyen le plus efficace, le plus rapide et le moins cher – puisque gratuit - d'accéder à un renseignement, une information, une connaissance (choisissez le mot que vous voulez, ça n'a pas d'importance dans ma réflexion d'aujourd'hui) qui va vous rendre service. Cela n'a rien à voir avec de l'intelligence collective. Je ne crois pas que Wikipédia soit plus intelligente que Universalis ou Britannica; elle est plus actualisée, plus branchée, plus diverse, oui. Mais plus intelligente, pourquoi? Selon quel critère? Tant qu'on n'aura pas trouvé un indicateur de mesure de l'intelligence, personne en pourra répondre à ces questions.

Est-ce que dix ans de pratique intensive du net m'ont rendu plus intelligent?  Non, je ne crois pas, hélas. Est-ce qu'un auteur tout seul dans son coin peut écrire quelque chose de plus intelligent que des milliers d'internautes rassemblés sur un même sujet? Oui, je crois que oui, heureusement. Je ne sais pas pourquoi mais j'aurais envie de dire la même chose sur la poésie…
C'est donc un débat sur le mot "intelligence" ? Oui et non.
Si on se limite à la première définition du Petit Robert: "faculté de connaître, de comprendre", c'est le mot "faculté" qui m'intéresse. L'intelligence n'est pas un état, une connaissance, c'est une faculté. Même Wikipedia le dit: "capacité à saisir (et savoir utiliser) des liens entre des éléments disparates".
Par quel miracle l'intelligence collective d'une communauté, mise en œuvre dans tel ou tel projet, aurait-elle la capacité de développer les facultés de chacun de ses membres? Ou bien celle de produire un résultat qui développerait davantage les facultés de ceux qui les reçoivent qu'un autre résultat? Dans les deux cas, je ne vois pas comment on peut mesurer cela. Participer à des projets communautaires, quels qu'ils soient, est certainement une preuve d'intelligence et d'ouverture, d'adaptabilité, etc. Mais comparer une intelligence collective à une intelligence individuelle ne peut conduire qu'à une impasse.
A moins de se comparer à des fourmis ou à des abeilles, qui sont des êtres vivants que je respecte, mais j'ai tendance à penser que l'intelligence humaine va plus loin que la seule efficacité d'une organisation.
La seule vérité dans un travail intellectuel de type thèse-antithèse-synthèse, qui est souvent le
principe des communautés web même si elles s'en défendent, est que la synthèse est censée produire quelque chose de nouveau. « Le passage d’une étape à une autre est toujours un enrichissement ; il y a
toujours plus dans la synthèse que dans la thèse et l’antithèse réunies. » Jean-Paul Sartre (Situations III).
L'esprit de synthèse, c'est peut-être ce qui nous manque le plus, aujourd'hui...
 

mercredi 12 avril 2006

Happy Easter!


-

Pensées sur le web

Repris sur le site Bashfr.org aujourd'hui...
"BashFR, c'est la super base de données des perles de conversations françaises. Votez pour les meilleures et postez les votres !"
Y'en a qui me font sourire.
Ulys > Je viens de pinguer Dieu, il est introuvable.
Ulys > Les philosophes cherchent une réponse depuis plus de deux mille ans.
Ulys > L'informatique y a répondu en moins d'une seconde.

mardi 11 avril 2006

Rubrique fesses

Je vous jure que je n'y suis pour rien mais on m'envoie régulièrement diverses photos de fesses: mappemonde, pacman, paysage japonais...
Il y en a même une, que je ne montre que très discrètement, avec le feu....
Et voici maintenant, plus pudique, avec le slip... mais.... ce n'est pas en transparence, c'est imprimé sur la jupe! On imagine assez bien jusqu'où ces imprimés pourront aller, devant, derrière, chez les hommes aussi, etc.
Une nouvelle mode qui fait fureur au Japon, paraît-il. On s'amuse comme on peut...
--une alerte de Quelle époque épique-- 

Entropie idiopathique

Quand les médecins ne comprennent rien aux douleurs de leur patient, comme ils ne veulent pas perdre la face devant lui, ils parlent alors d'une "maladie idiopathique": ça fait sérieux, le patient opine, demande "c'est grave, docteur?" et le médecin prescrit des analyses complémentaires. Ouf! Il a échappé belle au désastre.
Petit Robert: "Idiopathie = maladie qui existe par elle-même, dont la cause n'est pas connue."
C'est très étonnant qu'on n'ait pas encore appliqué ce mot à l'informatique et à tous ses bidules high tech!...
Je me contentais jusqu'à présent du mot "entropie" pris au sens large comme un état de désordre généré par le système et se développant sans cesse vers un nouvel état de désordre (à chaque release de logiciel par exemple).
Peut-être pourrait-on joindre les deux bouts et définir l'informatique comme une
"entropie idiopathique"?....
--source image--

lundi 10 avril 2006

Le Figaro, directeur de la rédaction: Jacques Chirac

Accessoirement, en lisant les articles du Figaro qui racontent les coulisses du CPE, on apprend plusieurs choses intéressantes, comme me le fait remarquer mon confrère Henri B.:
- Sarkozy relit et amende le texte de son interview,  "comme c'est la règle": quelle règle? Celle du Figaro sans doute. Et de nombreux autres journaux, c'est vrai: Le Monde publie régulièrement des interviews avec cette mention en bas du texte que je trouve extraordinaire: "Relu et amendé par..." [l'interviewé].  Ce n'est en tout cas pas une règle qu'on apprend dans les écoles de journalisme, bien au contraire. Je ne sais pas d'où est venue ni de quand date cette déviation de l'interview qui est censé être au départ un texte vif, avec un style alerte et qui est devenu une annexe de la communication politique, entièrement dirigée par elle.
Conclusion: il va falloir établir une règle très précise définissant quel interviewé a le droit de relire et d'amender son interview et dans quelles conditions. Ce sera un débat intéressant! Et je propose que chaque interviewé du Figaro et du Monde qui n'a pas ce droit leur fasse immédiatement un procès: je suggère la procédure du référé, cela permet d'interdire provisoirement la vente du journal...
- Chirac demande à Sarkozy, qui s'exécute, de surseoir à la date de publication de son interview: c'est donc Chirac qui décide des dates de parution des articles du Figaro. C'est assez fabuleux! Imaginez le plan de production du journal (ce qu'on appelle le "chemin de fer" dans notre jargon): "bon, à la page 3, on n'a pas Sarkozy finalement, alors on met quoi? qu'est-ce qu'on a au frigo? ..." (frigo = les articles déjà écrits, ne dépendant pas trop de l'actu et prêts à être publiés). Ca, c'est de la stratégie éditoriale!
Il y a des jours comme çà, où j'ai du mal à me reconnaître dans une certaine pratique du journalisme....

Illusions d'optique (suite)





ou en plein écran, c'est mieux: ICI
allez bien jusqu'au dernier exercice, à faire attentivement, svp!

Religion, Sexualité, Mystère

Envoyée par un professeur fraichement retraité (et certifiée véridique...)
ÉCOLE - Une composition française
Sujet: « Abordez, de manière concise, les trois domaines suivants:
1) Religion
2) Sexualité
3) Mystère »
Une seule copie a reçu 20/20.
La voici :

"Mon Dieu ! Je suis enceinte ! Mais de qui ?"
--transmis par Roland--

vendredi 7 avril 2006

A quoi sert vraiment le web?

Mon collègue journaliste F. me disait tout à l'heure:
"Finalement, après quelques années de pratique intensive du web, je me rends compte qu'il ne me sert vraiment qu'à une seule chose: identifier rapidement le bon interlocuteur sur un nouveau sujet précis." Au journaliste ensuite de faire fructifier ce contact, en général en le rencontrant en face à face.
J'arguai: "Quand même, le web c'est aussi l'aspect bases de données, bibliothèque..."
Il me répondit: "Oui, mais la bibliothèque, c'est juste pour obtenir des repères, c'est l'antichambre de l'enquête".
Je lui dis: "Pour mon cours à Dauphine sur l'information, j'ai acheté et lu plein de bouquins mais j'ai aussi trouvé plein d'infos valables sur le net...."
Il ajouta: "Oui, bien sûr,  le web est valable pour tout ce qui est proche du domaine universitaire. Mais, dans des domaines compliqués, réactualisés en permanence, mixant technique et business, comme les nouvelles technologies, essaie donc de faire un article avec du recul, du contexte, de l'analyse, équilibré mais  prescripteur, uniquement à partir des infos que tu trouves sur le web!."...
Ceci me rendit coi et sur ce, nous nous quittâmes pour le week-end...

jeudi 6 avril 2006

J'ai créé mon webzine en 2 minutes

C'est encore plus rapide qu'avec une plate-forme de blogs! Evidemment, y'a moins de fonctions. Mais si vous voulez vraiment créer des pages web à toute vitesse, en ayant quand même quelques options de maquette et de présentation, faut surtout pas vous gêner: c'est chez webzinemaker.com.
Tout çà est gratuit, bien entendu. Comme avec le Google Page Creator que j'ai testé aussi.
Voici l'oeuvre inoubliable que j'ai crée en 5 clics avec webzinemaker, sur l'un de mes sujets préférés: Techno-chienlit.

mardi 4 avril 2006

Nostalgie Dubonnet

Moi, j'étais gamin. Le front collé contre la vitre dans le métro du matin, l'oeil glauque, je regardais défiler les panneaux pub, émergeant du noir dans le bruit des rames: "Dubo... Dubon... Dubonnet ..."
C'était un rendez- vous, un rite.
Peut-être même ai-je mis longtemps à savoir de quoi il s'agissait. Peu importe, c'était là, rassurant ...
--transmis par Roland-- 

Marketing viral

Un gars que je ne connais pas et qui est "directeur du marketing viral" me fait l'honneur d'avoir choisi mon site-blog pour diffuser en avant-première une vidéo-pub pour marieclaire.fr.
Je suppose que je dois me sentir très honoré d'avoir été sélectionné comme relais publicitaire. Mais, apparemment, je ne gagne rien dans cette affaire. C'est formidable, le marketing viral! J'ai quand même regardé le clip - vous le trouvez facilement sur les plates-formes d'échange vidéo genre youtube.com ou dailymotion.com. J'ai rien compris! (mais je ne peux pas m'empêcher de vous donner le lien, c'est terrible d'être ambivalent comme ça...).