(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

mardi 11 avril 2006

Entropie idiopathique

Quand les médecins ne comprennent rien aux douleurs de leur patient, comme ils ne veulent pas perdre la face devant lui, ils parlent alors d'une "maladie idiopathique": ça fait sérieux, le patient opine, demande "c'est grave, docteur?" et le médecin prescrit des analyses complémentaires. Ouf! Il a échappé belle au désastre.
Petit Robert: "Idiopathie = maladie qui existe par elle-même, dont la cause n'est pas connue."
C'est très étonnant qu'on n'ait pas encore appliqué ce mot à l'informatique et à tous ses bidules high tech!...
Je me contentais jusqu'à présent du mot "entropie" pris au sens large comme un état de désordre généré par le système et se développant sans cesse vers un nouvel état de désordre (à chaque release de logiciel par exemple).
Peut-être pourrait-on joindre les deux bouts et définir l'informatique comme une
"entropie idiopathique"?....
--source image--

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire