(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

jeudi 14 septembre 2006

Epizeuxe de l’amalgame

[chronique parue dans 01 DSI n° 4]
Longtemps désoeuvré de bonne heure, cliquant un jour sur la rubrique Livres d’Amazon, je découvrais avec amusement leurs trois derniers best-sellers en date: Harry Potter, Blake et Mortimer et L’Art d’avoir toujours raison. Ah ! soupiré-je, voici bien les nouveaux moteurs de ce monde : la magie magnifiée de l’enfance, la nostalgie britannico-policière des anciennes colonies et les beaux discours de toujours. Au fait, qui a osé pondre ce petit manuel sûrement à moitié bidon ? Arthur qui ?... Non ? Pas Arthur Schopenhauer qui ceci et qui cela ? Mais, si, Arthur lui-même en personne ! Le célèbre philosophe pessimiste, auteur de l’ineffable Parerga et Paralipomena (1851), l’homme qui s’époumonait à poser l’art et le boudhisme en solution à tous nos tourments... Ouaouh ! Bien joué, l’éditeur, ça c’est du marketing ! Enveloppé, c’est pesé ! Recycle, refourgué.
"Le contraire d'une vérité profonde, c'est une autre vérité profonde."
Niels Bohr, Nobel 1922, physicien nucléaire devenu pacifiste


Evidemment, il n’est pas certain que les nombreux lecteurs du bouquin alléchés par le titre, acheteurs aussi, nous dit Amazon, de Comment se soigner avec son petit doigt et de Faire la cuisine en dormant, auront compris qu’ils pouvaient accéder d’un seul clic à la quintessence de la rhétorique moderne, celle qui vous donne toujours raison quels que soient le sujet et le contradicteur. Ils pensaient plutôt, grâce à ce petit mode d’emploi, clouer facilement le bec de leur conjoint ou de leur banquier.
Amalgame, tel est le maître-mot de la communication. Prenez n’importe quelle idée, mettez-y un doigt de tendance, un zeste d’actu et hop ! Le tour est joué, le produit se vend comme des petits pains. Tout le monde veut téléphoner, tout le monde aime prendre des photos ? Et hop ! Voici le téléphone qui fait clic-clac plus vite que son ombre. Il paraît qu’au Japon où le gadget bat son plein, les filles se plaignent des pervers qui, l’appareil au bout d’un bras pendant, prennent discrètement des photos de bas en haut, sous leur mini-jupes. Les kiosquiers dénoncent ceux qui photographient les journaux plutôt que de les acheter. La pub d’un opérateur n’hésite pas à vous vanter les merveilleux trucages possibles comme de diffuser la photo d’une fausse parturiente avec un vrai bébé, vous vous rendez compte !
Fond et forme, contenu et contenant, amalgame des amalgames, tout n’est qu’amalgame. Il faudra donc s’habituer au film qui vous met dans le film, au lecteur mp3 qui vous transforme en chanteur, au journal de sport qui vous rend sportif, au politique qui vous rend intelligent, etc.
Hélas ! Hélas ! Hélas ! (Une figure de style, la répétition de mots, qui s’appelle l’épizeuxe), Schopenhauer avait raison : on se fiche que ce soit vrai du moment que c’est joli, le monde n’est qu’illusion. Et d’ailleurs, cette chronique, finalement et tout compte fait, n’existe plus depuis longtemps
(*) la figure, quand on commence et termine par le même mot, s’appelle l’épanalepse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire