lundi 30 octobre 2006

BOOK, une révolution technologique

[Traduit du site Treehugger]
BOOK (Bio-Optic Organized Knowledge) est une révolution technologique sans précédent: ni câbles, ni circuits électriques, ni batteries, rien à connecter ni à brancher. Il est si facile à utiliser que même un enfant peut le faire. Compact et portable, il peut être utilisé n'importe où, même assis dans un fauteuil au coin du feu. Et, surtout, il est suffisamment puissant pour contenir autant d'informations qu'un CD-ROM.
Voici comment il fonctionne: BOOk est construit à partir d'une séquence numérotée de feuilles de papier recyclable, chacune pouvant stocker des milliers de bits d'information. Les pages sont sécurisées par un dispositif appelé BINDER (reliure) qui préserve la séquence.
La technologie OPT (Opaque Paper Technology) permet aux fabricants d'utiliser des feuilles double face, doublant ainsi la densité et réduisant les coûts.
Chaque feuille est scannée optiquement, l'information se stockant directement dans votre cerveau. Une simple chiquenaude du doigt donne un accès immédiat à la page suivante.
BOOK peut ainsi être démarré n'importe quand, simplement en l'ouvrant.
BOOK ne se plante jamais, il n'a jamais besoin d'être rebooté.
La fonction BROWSE (feuilletage) permet d'accéder instantanément à l'emplacement désiré, elle fonctionne en forward (avant) et backward (arrière).
En option: la fonction INDEX donne l'emplacement de chaque information pré-formattée.
Autre option: l'accessoire BOOKMARK (signet) permet d'ouvrir directement le BOOK à l'endroit exact où on l'avait quitté dans la session précédente, même si entretemps le BOOK a été fermé. Avantage notable: le Bookmark est conforme aux normes internationales; ainsi un même type de Bookmark peut être utilisé dans les BOOK's de différents fabricants. Inversement, différents types de Bookmarks peuvent être utilisés dans le même BOOK si l'utilisateur veut stocker plusieurs vues en même temps. Le nombre de signets est simplement limité par le nombre de pages du BOOK.
Vous pouvez également entrer des notes personnelles dans certaines parties du BOOK, dans des zones proches du texte d'origine, grâce à un outil de programmation (en option) : Portable Erasable Nib Cryptic Intercommunication Language Stylus (PENCIL en abrégé) (*).
Portable, durable et d'un prix abordable,  le BOOK est certainement une virage dans la technologie, une innovation de rupture, précurseur d'une nouvelle vague. Nul doute, qu'avec tous ses atouts, des milliers de créateurs de contenus vont investir cette plateforme et les fonds d'investissement s'y intéressent déjà.  Attendez-vous à un déluge de nouveaux titres très bientôt.
[note du traducteur: ou CRAYON en français qui vient du xyloglotte: Craquable Réducteur A Ysopet Onirique Norme]








 tag technorati :





--merci Jacques E.-- 

samedi 28 octobre 2006

vendredi 27 octobre 2006

Al Gore l'écolo et Apple : une vérité qui dérange

Le film de Al Gore "Une vérité qui dérange" est ce qu'il est, un habile montage : il est en fait basé à 90% sur sa conférence donnée des milliers de fois et filmée ici dans une de ses meilleurs salles, un jour où il était en forme malgré les 20 kilos qu'il a pris depuis sa retraite politique.
L'homme parle distinctement avec une bonne voix et un accent pas trop américain, tout ça est sympathique en diable et la foule est tout acquise.
Il projette ses graphiques sur un écran géant de 5 m de large et 3 m de haut: ça aide à captiver et quand la courbe qu'il affiche monte trop vite (comme le CO2), il prend un petit élévateur pour la rejoindre et la salle rit bon enfant...
Pour agrémenter ces prises de vue en studio, le film vous balance de temps en temps quelques vues de rivière blip-blip (non c'est pas ça le bruit de l'eau...) et de fumées de cheminées et le tour est joué.
Pour ceux qui ne le savent pas encore, tout ce cinéma a un seul thème: le réchauffement de la planète du à ce sacré CO2.
Une réalité incontestable, dit Al Gore; en tout cas incontestée par les scientifiques (dans son échantillon, 100% d'articles sont d'accord) mais pas par les médias (dans son autre échantillon, 53% d'artices contestent, ah ces médias!)...
Ensuite, l'ex-futur président (comme il se présente à la salle qui rit encore, toujours aussi bon enfant) dérape un peu, sans preuves, sur toute une série de maux qu'il attribue directement à ce réchauffement, comme la disparition d'espèces, le risque de montée des eaux submergeant Manhattan  - dont , suprème horreur, le site de commération du 11 septembre 2001 - ou la fin du Gulf Stream si cher à Erik Orsenna: Portrait du Gulf Stream : Eloge des courants.
Mais surtout, ce film a un énorme défaut: il passe son temps à nous montrer Al Gore en train de bosser l'air concentré sur son micro-ordinateur... Apple! Pas moyen d'échapper au logo, on le voit au moins dix fois. Je n'ai rien contre Apple mais quand même!
Alors ça monsieur Gore, c'est pas bien du tout, pour au moins deux raisons:
1/ soit  vous l'avez fait exprès et c'est un scandale; soit vous ne l'avez pas fait exprès, alors vous êtes un imbécile ou un naïf et tout votre discours perd de sa crédibilité.
2/ en plus, vous avez choisi une des marques les plus mal notées par Greenpeace dans son classement des marques high-tech utilisant des composants toxiques, GUIDE POUR UNE HI-TECH RESPONSABLE : pour un écolo comme vous, c'est pas terrible!...
 
--PS: j'avais dit que je ne faisais pas de politique sur ce site- blog; mais vous êtes d'accord, ce n'est pas de la politique, n'est-ce pas?--

Pub Decathlon et Sarkozy

A force de passer devant cette pub Decathlon - Trocathlon du skieur vieillot - qui ressemble comme deux gouttes d'eau à ce que j'étais il y a hélas des années de cela - et à force d'entendre parler de Sarkozy ceci Sarkozy cela, forcément, j'ai fini par mélanger les deux....
Bon d'accord je ne suis pas très doué pour les fakes!
Si cela donne des idées à un vrai artiste, qu'il n'hésite pas à nous en faire part!
(et non, ceci n'est pas un appel à voter Sarko, ce site - blog est le seul au monde à ne pas parler politique...
J'aurais fait la même chose avec Ségolène mais je ne sais pas pourquoi, j'ai moins de photos d'elle en magasin alors que pour Sarko, j'ai tout un stock rigolo notamment un diaporama de bonnes fakes.

jeudi 26 octobre 2006

Ronan Le Moal, Président du Directoire, Fortuneo Direct Finance (podcast)

Ronanlemoal

Troisième courtier en ligne en France, Fortuneo Direct Finance connaît une croissance forte et veut apporter à ses clients tout le confort d'une salle de marché à domicile.
[Extrait de l'émission 01 Business, sur BFM, du 26 octobre 2006]

Reporters Sans Frontières contre la censure sur Internet

[je reproduis tel quel l'appel de Reporters sans Frontières] 
REPORTERS SANS FRONTIÈRES ORGANISE LES  24 HEURES
CONTRE LA CENSURE SUR INTERNET  ET APPELLE LES INTERNAUTES À SE
MOBILISER

===================
Rendez-vous sur www.rsf.org
Du mardi 7 novembre 11h au mercredi 8 novembre 11h
===================

Créer une page sur Internet, publier des informations en ligne ou poster un commentaire sur un blog est a priori à la portée de tous. Il n'en est rien dans les treize pays épinglés par Reporters sans frontières à l'occasion de l'opération : 24 heures contre la censure sur Internet.
Soixante et une personnes sont emprisonnées dans le monde pour avoir publié des textes "subversifs" sur un blog ou un site Web. Reporters sans frontières dresse une liste de 13 pays  "ennemis d'Internet" qui censurent abusivement la Toile en bloquant les contenus qui critiquent leur autorité. L'Internet fait peur. Les censeurs de tous horizons en exploitent les failles et s'attaquent de front à ceux qui y avaient placé leurs espoirs. Des multinationales, Yahoo ! en tête, collaborent avec le gouvernement chinois pour filtrer le Réseau et traquer les cyberdissidents.

La défense de la liberté d'expression sur Internet et le sort des bloggers dans les pays répressifs est l'affaire de tous. Durant 24h, l'organisation propose aux internautes une CYBERMANIF INTERNATIONALE et des outils pour se mobiliser contre les prédateurs d'Internet.
Entre le mardi 7 novembre 2006, 11h00, (heure de Paris) et le mercredi 8 novembre 11h00, chacun est invité à soutenir ce combat en se connectant sur www.rsf.org. Chaque clic fera évoluer la carte des "Trous noirs du web" et reculer la censure. Pour peser sur les gouvernements qui musellent ce qui devrait être un espace de liberté, et faire
de cette opération un succès, la participation du plus grand nombre est
nécessaire.
Des actions militantes seront par ailleurs mises en place par les bureaux des Reporters sans frontières à travers le monde pour dénoncer les dérives éthiques des géants de l'Internet lorsqu'ils opèrent dans l'un de ces pays.
Reporters sans frontières publiera la liste des treize ennemis du
Net le 7 novembre et lancera, à cette occasion, sa plate-forme de blog, rsfblog, ainsi qu'une version en arabe de son site Internet, dédié à la liberté de la presse.
L'agence Saatchi & Saatchi a créé une campagne presse qui sera déclinée pour le Web, appelant toute la communauté des Internautes à se mobiliser au cours de ces 24 heures.
Tous les médias, les sites et les blogs qui souhaitent s'associer à cette opération sont invités à prendre contact avec Cédric Gervet : 00 33 1 44 83 84 74. 
Bureau Internet et libertés / Internet Freedom desk
__________________________________________
Reporters sans frontières / Reporters Without Borders
TEL: + 33 (0) 1 44 83 84 71
FAX: + 33 (0) 1 45 23 11 51
<^>internet@rsf.org
www.internet.rsf.org
www.leblogmedias.com (en français)
Read our handbook for bloggers and cyber-dissidents :
http://www.rsf.org/rubrique.php3?id_rubrique=542

Consultez notre guide du blogger et du cyberdissident :
http://www.rsf.org/rubrique.php3?id_rubrique=527

Transport sur deux roues au Vietnam: du grand art!

dimanche 22 octobre 2006

Ms Dewey, un moteur (de recherche) qui a de la gueule

Je ne sais pas si les résultats aux questions que vous lui posez sont plus pertinents que chez Google, Altavista, Yahoo ou autres MSN Search mais en tout cas Ms Dewey est absolument charmante.
Elle attend, ne s'énerve jamais, vous relance gentiment et, de temps en temps, pète un peu les plombs, mais tout ça dans la bonne humeur...

jeudi 19 octobre 2006

Nathalie Wright, Vice-Présidente AT&T France Moyen-Orient (podcast)

Nathaliewright
L'opérateur américain, hier éclaté en "Baby Bell's" pour cause de monopole (en 1984), repart aujourd'hui de plus belle à la conquête des grandes entreprises internationales et compte bien se développer aussi en France..
[Extrait de l'émission 01 Business, sur BFM, du 19 octobre 2006]

lundi 16 octobre 2006

God Help America !


"I have made good judgmentsin the past.  I have made good judgments in the future." George  W. Bush
"The  future will be better tomorrow." George  W. Bush
"We're  going to have the best educated American people in the world." George  W. Bush
"I stand by all the misstatements that I've made." George  W. Bush
"The vast majority of our imports come from outside the country." George  W. Bush
"If we don't succeed, we run the risk of failure." George W. Bush
"One word sums up probably the  responsibility of any Governor, and that one word is 'to be prepared'." George  W. Bush
"We have a firm commitment to  NATO, we are a part of NATO. We have a firm commitment to  Europe .  We are a  part of  Europe." George  W. Bush
"Public speaking is very easy." George  W. Bush
"A low voter turnout is an indication of fewer people going to the polls." George  W. Bush
"We are ready for any unforeseen event that may or may  not occur." George  W. Bush
"For NASA, space is still a high priority." George  W. Bush
"Quite frankly, teachers are the only profession that teach our children." George  W. Bush
"It isn't pollution that's harming the environment. It's the impurities in our air and water that are doing it." George  W. Bush
"It's time for the human race to enter the solar system." George  W. Bush

vendredi 13 octobre 2006

Etes-vous xyloglotte?

Xyloglotte? en grec = "langue de bois" évidemment:
A partir de là, une bande de fous furieux ont élaboré le Dictionnaire de la Xyloglottie, sur ce concept du "complexificationnage" :
Page officielle de défense et illustration de la langue xyloglotte
Je débarque un peu tard sur ce sujet, désolé: sérendipité en parlait déjà il y a deux ans!!!!
Mais il n'est jamais trop tard: c'est un site collaboratif et vous aussi vous pouvez enrichir ce dictionnaire!
J'aime bien, au hasard:
  • hypercaputisme : attitude d'une personne qui a la grosse tête
  • orchidoclaste : casse-couille
ainsi que l'excellent:
  • stéréotype : individu coiffé d'un walkman
A vos papuromines! (crayon à papier: celui-là, c'est moi qui l'ai inventé!)
--merci à PhilD qui m'a mis sur le coup--

Olivier Abécassis, WAT TF1 (podcast)

Olivier_abecassis_pdg_wat
 TF1 poursuit sa diversification avec le site WAT qui accueille musique, photos et vidéos d'amateurs avec l'espoir pour eux de se voir un jour diffuser sur la télé...Bilan avec un DG fougueux.
[Extrait de l'émission 01 Business, sur BFM, du 12 octobre 2006]

jeudi 12 octobre 2006

Touches de clavier spéciales

Ci-contre une belle illustration dans un article de BusinessWeek "Corporate Snoops" (09/10/06) sur les derniers scandales chez HP et autres.
Ces scandales tournent beaucoup autour de questions comme savoir qui a envoyé quel email à qui et qui ne l'a pas lu...
Autrement dit, pour ne pas être inquété aujourd'hui, quand on est un soi-disant grand manager, on a intérêt à savoir manier son clavier!
--video BusinessWeek--

Top 100 des blogs: Loïc Le Meur largement devancé

Dans le Top 100 des blogs, classement Technorati, ou autres, mondial ou berrichon, qui agite la blogosphère en ce moment ICI et LA par exemple, on ne souligne pas assez l'info la plus drôle:  dans un classement mondial fait il y a quelques mois, Loïc Le Meur qui est notre blogueur en chef national, était largement devancé par Fred, un jeune certainement très sympathique, qui a le gros mérite de tenir une plate-forme de blogs et qui fait une faute d'orthographe toutes les deux lignes!... C'est ça la blogosphère! Vas-y , Fred, t'es quand même le meilleur! Faudrait peut-être que tu nous dises si tu votes pour Sarlozy parce que, à mon avis, ton opinion aurait beaucoup plus d'influence que celle de Loïc, qui est un tout petit dans la blogosphère mondiale par rapport à toi.
PS: non, je n'y suis pas dans le Top 100 français, désolé (j'aurais peut-êre pu, j'sais pas :)); pour deux raisons essentielles: je ne suis pas sur une plate-forme de blogs mais en logiciel libre Joomla et j'avoue ne plus beaucoup m'occuper de ranking ni de popoter sur les blogs des autres, ni de linker à fond la caisse ( un lien par paragraphe est le minimun conseillé) qui sont les trois manières les plus directes pour améliorer son ranking. Sur les liens, vous remarquez, j'ai fait un effort: j'en ai mis 6 dans cet article. Vous allez voir comme je vais grimper!!!!
Mise à jour: à l'heure où je publie, je fais quand même un autre effort et je consulte le dernier Top 100 Technorati: hélas, Fred a disparu... Mais il est remplacé par Un blog, des blogs, autre plateforme française gratuite de blogs. Ouf!
PS: (et ,oui, je mets quand même des tags Technorati dans mes articles, on est ambivalent dans ce monde-là, j'vous dis pas!).
Mise à jour décembre 2012 :j'ai enlevé tous les tags Technorati, ils étaient peu utilisés--ici je mets une phrase, n'importe laquelle, simplement pour que lien Lire la suite apparaisse en bas de l'article, ce qui favorise le cliquage et donc le rankage, et toc!-- 

mercredi 11 octobre 2006

Lapin communicant qui opine

Le voilà enfin, le gadget high-tech ultime, le rêve fou du branché, l'idéal dada de l'internaute, l'objet communicant moche et totalement inutile. Mais pas cher: 54,90€ A ce prix-là, ça serait bête de se priver. A quoi sert-il? A rien. Mais faut quand même le brancher d'un côté sur une prise électrique et de l'autre sur du wifi. Et alors là, tenez vous bien: il bouge une oreille! Si, si, je vous jure! Il peut aussi, paraît-il vous donner l'heure et la météo mais pas faire le café et les tartines ça non. Et, en plus, il s'apelle Nabaztag, qui veut dire dans notre merveilleux langage djeun : "T'es nase grave si tu m'prends pour un tag!" La pub se pourlèche: "Nabaztag bouge les oreilles. Son corps s’illumine de centaines de couleurs. Il joue de la musique, il parle, il sait lire. Nabaztag est un objet évolutif et intelligent."
Et nous, on en reste coi.
--source alapage-- (c'est pas que j'ai spécialement envie de leur faire de la pub, m'enfin je cite mes sources, c'est comme çà!)

mardi 10 octobre 2006

internet for ever, for the abrutissement total

Pour chercher de l’info, un européen moyen – cet être virtuel insupportable mesuré par les statistiques – passe 4 heures par semaine sur internet, contre trois seulement sur des journaux ou magazines (La Tribune du 10/10/06 citant une enquête du Financial Times = 1,50 € en achat express si vous voulez lire l'article sur le site de La Tribune, mais gratuit, et beaucoup plus complet, si vous le lisez en anglais sur le site du FT, et introuvable sur le site de Jupiter Research, à moins peut-être d'y consacrer une demi-heure, ce que je n'ai pas fait...)
Donc, ça y est, funérailles de funérailles, ce putain de web est passé devant le papier comme source principale d’info. Moment planant dans l’histoire planétaire, moment historique, maman! On va verser une larme, nous les vieux journalistes de la presse qui salit les doigts et après on ira boire un coup pour parler foot…
D’ailleurs, la télé reste loin devant, les choses ne changent pas tant que cela: 12 heures de télé par semaine, c’est çà le chiffre, y’a vraiment de quoi continuer à s’abrutir totalement le bas cervelet.
Et pendant ce temps Google rachète YouTube pour 1,6 milliards de dollars: maman, au secours, ça y est, ils sont redevenus fous!
D'ailleurs, je ne sais pas ce que recouvre ces temps mesurés, l'étude ne le précise pas, mais j'ai l'impression que c'est le temps passé, globalement. A quoi faire? Je ne sais pas. Quand je vais sur un site porno, est-ce que je "cherche de l'info"? Grave question. Quand je fais les mots croisés du Figaro, est-ce que je "cherche de l'info"? En tout cas, je cherche des mots...
Mais, rassurez-vous, aux States, ils sont loin devant nous: l'Américain moyen passe 14 heures par semaine sur internet ..... et 14 heures devant sa télé!.... C'est pas abruti qu'il est, c'est lobotomisé, carbonisé, légumisé, bref totalement bushisé!...
--source image--

vendredi 6 octobre 2006

Un beau PDA freiné par Windows Mobile 5

[publié dans 01 Informatique du 6 octobre 2006]
ASSISTANT PERSONNEL
Très alléchant sur le papier, le dernier PDA HTC modèle TyTN (ex
Qtek 9600), a tout pour séduire l’entreprise : Wifi, Bluetooth, téléphonie
complète GSM/GPRS/EDGE/3G/HSDPA, photo/caméra 2 mégapixels avec objectif devant et derrière, un clavier coulissant agréable et un logement pour carte MicroSD.
Malheureusement, le couple processeur 400MHz Samsung – logiciel Windows Mobile 5 fonctionne mal, notamment en multi-tâche et il bogue très souvent, obligeant à une réinitialisation.
Ce couple s’avère également incapable de gérer une base contacts un peu volumineuse : les temps de recherche pour un nom deviennent alors prohibitifs (test fait sur 4 000 contacts).
Dans la gamme Qtek, pour l’instant, seul le vieux modèle S100 s’avère capable de gérer cette taille de base. Quant aux smartphones, n'en parlons, pas ils sont out pour ces volumes-là, à quelques rares exceptions près!
Windows Mobile 5 a un autre inconvénient : le fichier qui regroupe
toutes les données synchronisées ne peut s’installer que dans la
mémoire principale et pas sur une carte de stockage externe. Ce qui
limite forcément sa taille. nterrogé sur cette bizarrerie, la direction
technique de Microsoft répond que ce sont les grandes entreprises
clientes qui ont exigé cette restriction: elles ne voulaient pas que
les contacts professionnels de leurs collaborateurs puissent trainer
sur des cartes externes, facilement copiables...
Bref, malgré tous les efforts des constructeurs, et tant que Microsoft n'aura pas fait un
gros effort de performance sur Windows Mobile, l’appareil idéal PC de
poche - téléphone n’existe toujours pas! A moins, bien sûr, d'aller voir du côté de Blackberry....
Bon , c'est vrai, Les mauvaises langues, à une époque, murmuraient que
tous les serveurs de Blackberry étaient branchés en direct sur la
CIA... Une rumeur malfaisante, bien sûr...
-site Qteck/HTC--

A franchement parler....

- Puis-je vous parler franchement ?
- Non, non, je vous en prie : continuez comme avant !

jeudi 5 octobre 2006

Frédéric Dussart, PDG EMC France (podcast)

Frederic_dussart_pdg_emc_france

Le leader mondial du stockage se tourne vers les PME, un marché de 500 millions d'euros, car le volume des données d'entreprise augmente de 70% chaque année!
[Extrait de l'émission 01 Business, sur BFM, du 5 octobre 2006]

Pauvre patron écartelé!

[chronique de Lucien à paraître dans 01 DSI n° 27]
« Nos patrons sont-ils à la hauteur ? » : ce n’est pas moi qui pose la question, jamais je n’oserai, vous pensez, avec tous ces boss qui traînent dans les couloirs et qui parfois lisent un journal. Non, c’est le très sérieux mensuel économique Enjeux – les Echos qui s’interroge ainsi. Il se demande si, aujourd’hui en France, ce ne sont pas les salariés qui font les frais du « capitalisme financier mondial ». Sacrilège ! Et panique dans les conseils d’administration : plus moyen de s’interjeter en douce ses jetons de présence, plus moyen de se diviser entre soi ses gras dividendes. Mais quel est ce monde où l’on ne peut plus s’enrichir sereinement sur le dos des autres, sans que les médias n’en fassent tout un ramdam? « L’argent ne fait pas le bonheur des pauvres » disait pourtant Coluche, qui avait tout compris.


« Il suivait son idée. C'était une idée fixe et il était surpris de ne pas avancer »
Jacques Prévert
Il faut plaindre ce boss écartelé. C’est tout azimut qu’il doit rendre des comptes, au sens propre comme au sens figuré: aux actionnaires, aux médias, aux salariés, aux syndicats. Shiva du profit warning à la langue de bois, le patron ne peut plus patronner ni plastronner tranquille. Les « fonds » le surveillent, du fond de leurs abysses dorées de super-actionnaires. Ces fonds quasi-aveugles, qui ne savent lire qu’une ligne sur un bilan : celle du bas, qu’on appelle « bottom line » en anglais, ce qui ne veut pas dire « la ligne du derrière »…
Les fonds parlent avec des mots bizarres, par exemple, ils ne vous disent pas : « Bonjour, comment ça va ? » mais « Ebitda, comment il va ? » Ebitda ? Vous savez bien, c’est le résultat avant frais financiers, impôts, provisions et amortissements. Une fois qu'on a enlevé tout ce qui fâche, votre résultat est forcément positif. Ou alors vous êtes vraiment nul. C’est un ratio génial : il permet à un groupe de faire croire aux analystes qu'il fait des bénéfices alors qu'il est en fait bourré de dettes, compte tenu de ses investissements aléatoires. Ce fut la grande spécialité de Jean-Marie Messier. Dans les rencontres d'affaires, il est de bon ton d'aborder un confrère en lui demandant : « Et toi, ton Ebitda, il mesure combien ? » S'il vous gifle, c'est qu'il a mal compris. Une entreprise qui a un mauvais Ebitda est d'abord dépitée, puis décapitée.
Plus vous êtes dans la technologie – cet univers étrange où la visibilité est nulle et la conjoncture incertaine - plus votre business est aléatoire et plus les fonds sont agités : ce n’est pas un tsunami, c’est plutôt une brise permanente qui frise leurs sourcils et leurs calculettes. Vous devez alors prononcer les mots qui rassurent : « recentrage » (une seule idée à la fois), « synergie » (plus doux que «suppression d’effectifs »), « rationalisation » (moins brutal que « réduction des coûts »). Et, comme tous vos camarades patrons confrontés aux mêmes dilemmes, vous lancez à vos troupes apeurées cet impérissable slogan de la modernité : « Grâce à vos efforts (ne dites pas « gel des salaires »), nous allons faire mieux avec moins. » Allez, bonne chance !

mardi 3 octobre 2006

lundi 2 octobre 2006

Verre à moitié plein, nouvelle version

Pour l'optimiste, le verre est à moitié plein.

Pour le pessimiste, le verre est à moitié vide.

Et pour l'ingénieur et le financier, il est deux fois trop grand.


















 tag technorati :



--transmis par l'ingénieur SD-- 

--source image-- 

Ceci n'est pas un titre

[chronique de Lucien paru dans 01DSI n°3]
Allez, une fois de plus, on va rire jaune ensemble des spécialistes de la communication et du marketing qui continuent à vouloir nous faire prendre des vessies pour des lanternes, des produits lambda pour des solutions géniales, des stratégies d’actionnaires pour des bénéfices clients, les tics de comptables pour l’éthique des comptes, le patron pour un philanthrope et l’employé de base pour un collaborateur stratégique.
Tous inspirés par Magritte qui peint une pipe et appelle son tableau : « Ceci n’est pas une pipe. »

Le perroquet et le crucifix


C'est un brave monsieur qui reçoit des factures de téléphone impressionnantes...
Comme il vit seul, il se dit qu'il est impossible qu'il téléphone autant, à moins... que ce ne soit son perroquet ? Il questionne l'oiseau :
- T'as téléphoné où ?
- En Amazonie, chez moi ! répond le volatile tout content de lui.
Son maître explose :
- Non mais, ça va pas les plumes ??? T'as vu ce que je dois payer ??? Si tu recommences, je te cloue dans la penderie !!!
Hélas, le mois suivant, la facture a carrément doublé.
Fou furieux, l'homme met sa menace à exécution et enferme l'oiseau dans la penderie.
Très vite, le perroquet constate qu'il n'est pas seul : il y a un crucifix qui représente le Christ sur la croix.
- Hé ! Toi aussi t'es puni ? T'es là depuis combien de temps ?
- 2000 ans répond Jésus.
- La vache ! 2000 ans ? T'as téléphoné où ?--source image--

Retrouvailles de Maurice et David

Maurice et David ne se sont pas vus depuis de nombreuses années.
Un jour, ils se rencontrent au détour d'une rue du Sentier :
- Maurice, mon ami, c'est bien toi ?
- David, ça fait si longtemps ! Comment ça va ? Les affaires ça marche ?
- Oui, très bien. Et pour toi ?
- Le magasin marche bien. Je suis toujours dans la confection et on attend un petit dernier, et toi ?
- Ca va aussi. Je rentre d'Israël, avec ma femme Rachel. Les enfants vont bien aussi.
Ils parlent ainsi pendant quelques minutes, puis David invite son vieil ami à dîner un soir. Il explique :
- Pour venir à la maison, c'est très facile. Je suis au 17 rue Talman. À la porte, avec ton coude tu tapes B2174, puis tu donnes un petit coup de pied dans la porte et tu entres.
Tu appelles l'ascenseur en appuyant sur le bouton avec ton coude, puis tu entres en tirant vers toi la porte avec ton pied. Enfin tu appuies sur le 5 avec ton coude. OK ? Ma porte est juste en face de l'ascenseur.
Tu n'auras qu'a appuyer sur la sonnette avec ton coude, et on viendra t'ouvrir.
- Mais... Je ne comprends pas très bien. Pourquoi je dois donner des coups de pied dans les portes et appuyer avec mon coude ?--transmis par Roland--