(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

lundi 28 avril 2008

Les officiels américains aiment bien lire vos PC portables

Plusieurs sources dignes de foi me l'ont rapporté: la douane peut vous demander à votre arrivée sur le sol américain, dans un  aéroport par exemple, de lire le contenu de votre PC portable. Et ils peuvent même le copier. Il y a eu plusieurs plaintes de déposées suite à ces demandes mais, en appel, les juges ont donné raison aux douaniers.
Les soupçons d'espionnage industriel sous couvert de lutte anti-terroriste vont bon train.
En tout cas, voici les deux affaires dont j'ai eu connaissance:
1/ Un chercheur d'une grande entreprise française portant un nom
arabe, appellons-le Mohammed Bachir, vient rencontrer son homologue de
la filiale américaine dans son centre de recherche de la Côte Est. Ils
travaillent sur des brevets très pointus que n'ont pas les Américains
La réunion est interrompue par une irruption d'inspecteurs de la NSA,
des Men In Black comme dans le film, impassibles et lunettes noires,
qui demandent à lire le contenu du disque dur du portable de Mohammed.
Celui-ci appelle son supérieur qui dit aux inspecteurs: ce sont des
données confidentielles privées, vous n'êtes pas autorisé à les lire.
Très bien, disent les inspecteurs, dans ce cas-la, détruisez-les devant
nous. Ce qui fut fait, selon une procédure approuvée des deux côtés...
2/ Un VIP français de la chimie est interpellé à son arrivée à
l'aéroport de New-York. Lui aussi travaille sur un projet pointu sur
lequel les Américains sont très en retard. Les douaniers lui demandent
de lire son PC portable. Il refuse, arguant lui aussi de données
confidentielles. Les douaniers le remettent dans l'avion et il est
renvoyé sur Paris! Imaginez le foin que cette histoire a du faire!...
Jene sais pas très bien quel conseil vous donner, à part de ne plus
emporter de PC portable quand vous allez aux Etats-Unis. Ni autre part
d'ailleurs, car j'ai eu vent d'histoires similaires ... en Chine, bien
sûr!
-- source image --

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire