(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

lundi 22 décembre 2008

Penteo, un concurrent de Gartner

Dans le petit cercle des cabinets d'analyses spécialisés en TIC, il y a Gartner, Forrester, etc. ... Et puis il y a Penteo, un cabinet d'origine espagnole qui tente de se déployer en Europe.
J'ai rencontré le fondateur Toni Macia et il a l'air d'avoir plein d'idées.
C'est toujours intéressant de voir quelles peuvent être les analyses d'un cabinet européen par rapport à celles des grands cabinets américains.
Prochaine rencontre à Paris, le 4 février sur le thème "Prévisions d’investissement en technologie d’information et de communication des entreprises espagnoles, françaises et britanniques
pour l’année 2009".
Communiqué de presse et renseignements pratiques ci-après

Paris, 4 Février 2009
Hôtel Saint James Paris – Club Room. 43, Avenue Bugeaud, Paris 75016
Penteo, un des leaders européen d´analyse et d’étude du marché TIC, présente à Paris son étude á l’échelle européenne des prévisions d’investissement en technologie d’information et de communication des entreprises espagnoles, françaises et britanniques pour l’année 2009.   
La crise économique a transformé, en 2008, la problématique des entreprises en termes de gestion et d'acquisition de solutions et services TIC (infrastructures, logiciels, externalisation, services). Penteo a réalisé ainsi une étude des entreprises européennes dans le but d'évaluer l'impact de l'environnement économique actuel sur la stratégie des DSI ainsi que leurs priorités en matière de projets et de gestion de ressources.
Pour répondre a ces questions, Penteo a mené une étude globale auprès de 105 dirigeants TIC en Espagne, France, y Royaume Uni. Les résultats de cette étude seront présentés lors de la première Rencontre Thématique Penteo à Paris.
Une des conclusions significatives de notre recherche, effectuée durant les trois premiers trimestres de 2008, met en évidence le maintien d’une certaine confiance de la part des DSI avec cependant de nouvelles priorités.
08:00    Accueil participants + café.
08:30    Introduction.
M. Roger Pottlitzer (Directeur Associé, PENTEO France)
08:40    Proposition de Valeur European Penteo Forum.
M. Toni Macià, Conseiller Délégué, PENTEO
08:55    Présentation du rapport  «European IT Spending»
M. Sandro Pichegru,  Analyste Sénior  France, PENTEO
09:40    Entretien avec Jorge Chumillas CFO Groupe Puig (Paco Rabanne)
10:15    Débat
10:45    Fin
Merci de confirmer votre participation par email á l‘adresse suivante : i.salmero@penteo.com avant le 30 janvier 2009.

Dama velata, la plus belle dame de Venise


C'est au Ca'Rezzonico de Venise

et, à chaque fois, je reste devant,

le souffle coupé.

C'est en marbre.

- Dama Velata (Puritas)

- Antonio Corradini (1668 - 1752)

mercredi 17 décembre 2008

La mauvaise humeur de Lucien: Mythes et réalités 2.0

A entendre les commentaires élogieux des observateurs habituels et des acteurs infatués du web X.0, tels qu’ils se sont auto-congratulés à un symposium récent, on a l’impression que rien n’a changé, le miroir aux alouettes fonctionne toujours. Les vendeurs de mirages sont toujours là et l’on boit leurs paroles parce qu’ils nous promettent un cybermonde rose bonbon.
Bien sûr, la première bulle internet a éclaté mais, disent-ils,  c’était la faute aux financiers. Bien sûr, c’est la crise mais, tiens, c’est encore la faute aux financiers, bonne idée,  et on souffrira tous ensemble,  non mais. Bien sûr, le web X.0 ne fait pas repousser les cheveux, il ne change décidément rien à la guerre, ni à la famine, ni à la fonte des glaciers mais on ne peut pas tout lui demander, quand même ! Ca me rappelle cette phrase terrible d’Isaac Singer à propos des écrivains qui eux aussi croiraient à leur destin : «  Ils ne peuvent pas changer le monde. Ils ne peuvent même pas le rendre pire. »
Par contre, les messages alarmistes des techno-gourous sont toujours là : attention, si vous ne prenez pas le train en marche, vous allez louper le prochain virage, vous ne serez ni Google, ni Meetic, tant pis pour vous ! Sous-entendu grossier : venez me voir que je vous explique, ça ne vous coûtera pas cher, je vous jure !
Le problème, c’est que depuis 8 ans, on cite toujours les mêmes rares acteurs, ceux qui ont su perdurer, ils devraient prendre des royalties sur le nombre de citations ! Et ce qu’on ne vous dit pas, c’est que pendant ces 8 ans, de par le monde, il y a beaucoup plus d’entrepreneurs qui ont fait fortune dans la finance, l’import-export ou l’immobilier, la pharmacie, la beauté ou le luxe que dans le web !
Ce qu’on ne vous dit pas non plus, parce que ce n’est pas internetement correct c’est que les seuls vrais business models à succès de la toile sont ceux du piratage, du spam et de la pornographie qui concentrent à eux trois 90% du trafic. Evidemment, à l’affiche d’un symposium, c’est moins vendeur.
Et enfin ce qu’on ne vous dit pas vraiment, à part récemment dans Sciences et Vie, bravo, c’est que jamais le réseau n’a été aussi près de l’implosion parce qu’il est le résultat d’un empilage invrai-semblable de bricolages successifs. D’abord des militaires puis
des universitaires, imaginez le résultat ! Il n’y a strictement aucune raison scien-tifique pour qu’il continue à fonctionner. Surtout que, dernière grande plaie, les pirates malveillants de tous bords qui sont de bien plus grands techno-experts que nos pseudos-gourous de salons, ont pris le pouvoir depuis longtemps sur internet parce qu’ils sont les seuls à avoir à la fois la compétence (achetée si besoin), les moyens et la volonté de parvenir à leur fin qui est, choisissez, de blanchir l’argent sale, manipuler les foules, financer le terrorisme ou d’escroquer son monde.
C’est dommage que personne n’ose dire tout cela, oui , c’est dommage parce que si on faisait la part des choses, alors, là , peut-être, on commencerait à voir émerger de vrais projets porteurs de progrès c’est-à-dire d’histoires belles et humaines,  comme tout ce qu’on sent de possible et d’authentique qui se cache derrière les réseaux sociaux et le collaboratif, derrière l’entreprise virtuelle et le social lending, derrière la co-création et le business en réseau.
On peut toujours rêver en attendant que le  ciel d’internet nous tombe sur la tête.

mardi 9 décembre 2008

Je cherche des infos sur l'école "Sup de l'Homme"

Son lien:
http://www.cerpac.fr/enseignement/index.htm
C'est pour la fille d'un ami qui est intéressée..
Je suis preneur de toute piste ou toute info, ici en commentaire ou en privé sur rmon mail : lucATfayard.com
Merci d'avance!

lundi 8 décembre 2008

Photos Mystères, un plaidoyer pour l'environnement


Ou en plein écran (powerpoint pps): ICI. Ou en version vidéo (wmv): LA.
-- source : le site inépuisable de Roland Moreno  Déliro http://deliro.net , merci Roland!
tag technorati :

mardi 2 décembre 2008

BlackBerry Storm: ce que j'en pense (ma chronique à Radio Classique)

Ma chronique diffusée ce matin mardi 23 décembre 2008, à écouter en streaming ou à podcaster( écoutez-bien, je suis en direct et je dis "bourreautique" au lieu de "bureautique"!!!... :)
J’ai testé le dernier modèle de téléphone intelligent de BlackBerry, le Storm. Il est souvent présenté comme un concurrent sérieux de l’iPhone car il offre lui aussi un grand écran tactile, avec un atout très médiatisé de plus, ce fameux effet d’enfoncement quand on pose le doigt sur l’écran : effectivement la sensation est assez agréable. Du coup, plus de clavier, eh oui !  Alors que ce clavier a été l’argument majeur de BlackBerry pendant des années.
Après quelques jours de prise en main, je confirme : dans cette catégorie des smartphone  - ou plutôt même un cran au-dessus -  des PDA comme on dit en anglais, Personal Digital Assistant, voilà peut-être le modèle idéal, le killer app comme on dit toujours en anglais, celui qui va tuer tous les autres.
Il est en effet très rapide, notamment pour la synchronisation des données avec le PC. Il a un écran de très bonne qualité et un son excellent ce qui en fait un lecteur parfait de musique et de films.
Ecoutez le son d’une bande annonce
C’est la bande annonce du film Babylon AD. Et quand vous la visionnez sur le Storm, c’est très impressionnant !]
Deus bémols : le maniement de l’appareil photo ne m’a pas du tout convaincu. Pas plus que le changement d’orientation automatique portrait – paysage qui met parfois du temps à se déclencher.
Point forts en revanche, le Storm a tous les outils bureautiques pour faire du Word, de l’Excel ou du Powerpoint,  avec un clavier virtuel qui fonctionne assez bien,  à condition de privilégier l’usage des deux pouces, ce qui est assez particulier mais on s’y fait assez vite.
La gestion des emails, point fort initial de BlackBerry, est toujours aussi bonne : vous tapez votre adresse et mot de passe et hop ! quelques minutes après, vous recevez vos mails de manière automatique. C’est le meilleur du marché dans cette fonction.
Gros point faible du Storm : son logiciel d’accompagnement Media Manager. Il est très loin d’avoir le niveau et il souffre de la comparaison avec iTunes. A mon avis, il faut tout revoir dans ce logiciel, sa performance et son ergonomie.
ET enfin, un gros regret et un gros étonnement: pas de wifi ! Un oubli assez incompréhensible mais c’est comme ça. En tout cas, il manque , ce wifi, parce qu’on en prend vite l’habitude. Peut-être dans la prochaine version ?
Alors, iPhone ou Storm ? Eh bien moi, pour l’instant, je garde les deux !