(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

jeudi 12 mars 2009

Audience

Audience - Dopage du nombre de visiteurs d’un site web. Ce nombre est d’abord estimé par différentes méthodes puis multiplié par un coefficient secret spécifique à chaque institut de sondage : on aboutit ainsi à des résultats ahurissants, tendant à faire croire que des millions de gens passent leur temps sur internet, alors qu’ils sont en train de travailler à leur bureau. Le nombre d’utilisateurs sur internet est à peu près aussi fiable que le nombre d’électeurs en Corse. On mesure l’audience en comptant le nombre de clics ou de pages visitées, sans se préoccuper du fait que ces clics sont dus à des tics de doigts sur la souris. Et sans savoir pourquoi les pages qui s’affichent ne sont pas celles qu’on a demandées. Plus un site reçoit de visiteurs nerveux du doigt, plus il peut augmenter le prix des pubs insérées, selon le principe bien connu de l’audimat à la télé. Le problème, comme à la télé, c’est que plus le site affiche de pubs, moins il propose d’infos et moins les internautes ont envie d’y revenir. Aux grandes heures de la nouvelle économie, l’audience a été un critère de réussite primant sur les résultats financiers : peu importait que le site engrange plus de pertes que le chiffre d’affaires, du moment qu’il pouvait annoncer des milliers de pages vues. La même dérive a eu lieu chez les opérateurs de téléphonie mobile et leur guerre aux abonnés. Quand la bulle financière internet a éclaté, on s’est retrouvé avec les vrais chiffres, bizarrement beaucoup plus faibles qu’avant, avec ici des internautes zappeurs, là des abonnés GSM infidèles. Et, partout, des utilisateurs excédés. Le dernier hic, c’est que, pour l’instant, rien n’a remplacé l’audience dans son rôle de moteur de l’économie high-tech ni la pub dans son rôle de sponsor du web. Les consultants cherchent… Autres mots... 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire