(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

jeudi 10 septembre 2009

Vous allez vivre une nouvelle expérience

Chronique La mauvaise humeur de Lucien

Les fournisseurs de bidules high-tech adorent les mots. Avant on achetait un « produit », après on s’est vu offrir une « solution » et maintenant on nous propose de vivre une « expérience » qui est très souvent « nouvelle ». Ils nous la gonflent avec leur « expérience » ! Nous, on veut juste un truc pas trop cher, qui fasse ce qu’on lui demande et qui ne tombe pas en panne. Quand vous allumez la télé, vous ne vous demandez pas à chaque fois si elle va lancer des étincelles ou se mettre à gémir (quand elle gémit c’est qu’elle passe une chanson de Carla Bruni).
D’ailleurs « expérience » qui est sans doute une mauvaise traduction de plus de l’anglais, c’est pas terrible comme concept. Grosso modo, il sous-entend : on vous file un bidule pas testé, on ne sait pas trop comment il va réagir mais, vous verrez, l’expérience sera intéressante. On est des cobayes quoi !
Les fournisseurs ont un vrai problème : ils pensent tellement à l’usage qu’on va faire de leurs bidules et à nous demander notre avis qu’ils n’ont plus aucune idée eux-mêmes, c’est à nous de les avoir pour eux. Ils ont tellement peur de nos réactions de consommateurs avisés, webisés, surinformés qu’ils ne créent plus rien, de peur de nous choquer.
La preuve : le nec plus ultra des smartphones aujourd’hui est un bidule qui se manie avec un seul doigt (l’iPhone) voire deux de temps en temps (pour un zoom). Nous voilà revenu à la préhistoire des interfaces, de vrais bébés : on suce son pouce et on tapote d’un doigt. On peut difficilement faire plus simple.
Du coup d’ailleurs, la « simplicité » devient l’autre mot à la mode ! « Venez vivre une nouvelle expérience avec mon bidule ultrasimple » : cela s’appelle une injonction paradoxale, c’est le début de la schizophrénie. Sans moi, merci.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire