(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

jeudi 29 octobre 2009

Supervielle (Jules)

Ne touchez pas l'épaule du cavalier qui passe ; il se retournerait et ce serait la nuit.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire