(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

dimanche 13 décembre 2009

Petit précis de vocabulaire branché

J’errais vieillissant dans les allées encombrées de la high-tech et de la com réunies quand soudain je me rendis compte que je ne comprenais plus rien de ce qu’il s’y racontait.
Alors je me suis mis au travail pour essayer de décoder ce nouveau jargon :
- Ne dites plus : « Excusez-moi, j’ai un coup de fil à donner ».
C’est mal vu, les gens pensent que vous ne les trouvez pas assez intéressants pour rester avec eux. Et puis l’expression est ringarde, on rit sous cape : « Quel nul, ce mec ! Ça fait 10 ans qu’y a plus de fil sur un téléphone !... Et pourquoi pas un ticket de première en métro, pendant qu’on y est ?! :) ».
Dites simplement : « Désolé de vous lâcher, les gars, j’ai un conf call ». Et, là, tout le monde vous excuse parce qu’un mec ou une nana qui a un conf call est forcément une personne importante, un VIP, on comprend qu’il a un agenda sur-booké, 24/7, le soleil se couche jamais sur ce gars, le monde entier le veut, on se pame pour lui.
- Ne dites plus à votre secrétaire, quand vous partez occuper un bureau en libre service: « Ne me dérangez pas, j’ai une réunion. » Personne n’est dupe, on sait très bien que vous roupillez en douce à la moindre occasion, tel un marin au long cours sur les grandes mers agitées du business global. Le problème c’est que vous ronflez, tout l’étage vous entend et se marre.
Dites : « Nicole, cochez la salle A24, je la prends pour un meeting ». C’est la seule pièce insonorisée du service mais personne n'en veut, elle n‘a pas de fenêtre, on dirait un bunker. Vous serez tranquille.
- Ne dites plus : « Eh, les potes, on se fait une bouffe ? » Les VIP du business passent autant de temps à manger qu’avant, surtout en France, mais il faut désormais un prétexte sérieux, tamponné sur la note de frais.
Dites plutôt : « OK pour le flash mob ? » Le flash mob c’est une réunion expresse lancée en twitter on ne sait pas par qui pour se réunir n’importe où le plus nombreux possible sans savoir pourquoi on y va mais faut en être sinon t'es totalement out.
- Ne dites plus : « En résumé, que peux-tu nous apporter pour remporter la compéte ? » Dans la pub, on fait des compètes, c'est le seul moment où on bosse, et quand on perd on n’est pas payé. Quand on gagne, c’est le directeur associé qui est primé.
Dites : « Nom de code : tu peux acter tes inputs ? » Soit le gars comprend et répond,: c'est un bon. Soit il ne comprend pas et s'il s'en sort, alors, il est vraiment très bon. Moi, je suis toujours en train de réfléchir à ce que ça veut dire mais, surtout, ne vous inquiétez pas, je vais trouver...
… A suivre…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire