(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

dimanche 25 avril 2010

Qui est normal, qui ne l'est pas ?

Comme on m'a posé cette question très sérieuse, ce week-end, à l'issue d'une discussion sur le dernier livre de Dan Brown Le Symbole perdu - un livre plein de gens bizarres qui croient aux "Mystères anciens" et au sens caché des rites maçonniques - ,  je me contente de vous renvoyer sur cet article issu des archives de mon blog, écrit en 2005, et qui a suscité à l'époque quelques commentaires que l'on pourrait prolonger aujourd'hui: Pauvres normopathes!

PS: quant au livre, il se lit vite parce qu'il est construit pour cela, comme un scénario Hollywoodien, du genre: "Quand il ouvrit la porte, le spectacle le terrifia." et là le chapitre s'arrête et on passe à une autre scène. Donc du suspens bien ficelé avec une prédilection pour le sens caché des grands mythes, quelques codes ésotériques à déchiffrer, bref tout ce qu'il faut pour que ça marche. On le voit déjà décliné en film et en jeu vidéo, ça va venir vite. Mais à part ça, quel baratin! Quelle logorrhée! Quelle tristesse que tous ces mots et toutes ces phrases dispersés aux quatre coins des pages dans le seul but de remplir l'espace et de gonfler la reliure... Dan Brown aurait pu écrire la même histoire avec le même suspens en trois fois moins de pages. Mais je suppose que le contrat de l'éditeur réclamait ces 600 pages! Et, en plus, le livre a un énorme défaut: la chute n'est pas du tout à la hauteur du suspens, on est terriblement déçu et ça c'est une faute impardonnable!

1 commentaire:

  1. La "normalité" n'est que plus petit commun dénominateur de la bêtise; tout le monde sait que l'intelligence, c'est la rupture, dans la vie comme dans le management! Quant à Dan Brown, effectivement, rarement lu une soupe pareille avec autant d'emphase pour produire un si petit pschitt...

    RépondreSupprimer