(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

dimanche 16 mai 2010

L'envers chinois du décor high-tech

Lu dans le Shanghai Daily du 15 mai 2010 en page Top New A3  sous le titre (traduction de l'anglais par mes soins) :
Internet restauré au Xinjiang
"Les services internet ont redémarré au Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine, dans la région autonome ouïghoure, 10 mois après une émeute à Urümqi (le 5 juillet)... Après cette émeute, les autorités avaient coupé les connexions internet, les appels téléphoniques longue distance et les SMS... espérant ainsi ramener rapidement le calme... parce que l'émeute avait été orchestrée par des séparatistes via internet, les appels téléphoniques longue distance et les SMS...
Les émeutes avaient fait 197 morts et plus de 1 700 blessés... Le peuple de Xinjiang a pris cette décision de redémarrer Internet comme le signe que le gouvernement avait confiance dans la stabilité sociale de la région... Dans une lettre ouverte aux citoyens, le comité régional du parti communiste chinois invite les internautes à offrir des suggestions constructives au développement de la région... il indique que les internautes doivent se garder de poster du contenu qui soit nuisible à la stabilité et à l'unité nationale..."
Pendant que l'exposition universelle de Shanghai "Better City, Better Life" vante à qui mieux mieux sur les écrans les mérites du smart connected, ailleurs, dans la vraie vie, ça se passe un peu différemment...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire