(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

lundi 17 mai 2010

Qu'est-ce que tu vends, toi?

Qu’est-ce que tu vends toi ? C’est une question que m’a posée un Chinois à Shanghai. J'ai failli monter sur mes grands chevaux : je suis journaliste moi monsieur, je ne vends rien, je travaille sur du sérieux, l’information libre et indépendante, évidemment vous ici vous ne savez pas ce que c’est, etc. Puis je me suis dit : non, c’est lui qui a raison, on a tous quelque chose à vendre. Alors, je vends quoi, moi ?... Des idées peut-être, du service, c’est sûr, de l’accompagnement peut-être. Pas facile de se positionner en tant que journaliste et consultant. Quand on est plombier ou informaticien (c’est un peu le même métier), c’est simple, l'intervention produit un résultat visible, même quand ça ne marche pas (le cas le plus courant). Dans mon métier, c’est moins évident. Si j’étais gonflé, je dirais : je vends de l’intelligence… Bon, c’est décidé, je suis gonflé, je vends de l’intelligence… Et vous, vous vendez quoi ?
légende de la photo: A People's Square (Shanghai), les gens échangent des petites annonces de rencontre écrites à la main sur des feuilles attachées à des petits sacs en papier (qui servent de support) posés sur un mur. Il y a des gens âgés, seuls, qui veulent se faire des amis. Mais c'est surtout les parents qui veulent marier leurs enfants...  C'est le meetic ou le speed dating à l'ancienne....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire