(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

lundi 8 novembre 2010

Bonheurs et frustations d'un vieil utilisateur de high-tech

Journaliste depuis 30 ans dans l'économie et la technologie,  j'ai vu passer ou j'ai eu entre les mains à peu près tout ce qui fait papa-maman dans la high-tech. Le plus incroyable est que cela m'amuse encore! Mais l'usage intensif de ces produits numériques a tendance à souffler le chaud et le froid. Certains procurent des plaisirs d'autant plus grands qu'ils sont inattendus, comme l'iPad, un engin qui m'enchante chaque jour un peu plus.  On a l'impression de découvrir sans cesse de nouveaux usages de cette tablette. Je n'emporte plus qu'elle en déplacement , pour prendre des notes, visionner des vidéos... Mais, pendant ce temps, d'autres produits, y compris les plus classiques comme le PC poste de travail, continuent de générer de très grandes frustrations... Au bout de 30 ans, je commence à trouver cela quasi-insupportable...
Par exemple, le PC idéal que je cherche depuis des années n'existe décidément pas, donc il n'existera probablement jamais. A l'heure où je vous écris ces lignes, j'ai sur mon bureau :
- à ma gauche,  le dernier des MacBook Pro, avec son processeur Intel Core i7 à 2,66 Ghz; je m'en sers pour du montage vidéo, avec Final Cut Express (je n'ai pas eu besoin pour l'instant de la version Pro et ça tombe bien car elle est hors de prix, un autre scandale encore...) et il remplit très bien son office. Mais il est beaucoup trop lourd à emporter (et pourtant je n'ai que le modèle à écran 15 pouces), il a une faible autonomie et surtout, il fait un bruit d'enfer dès qu'il mouline un peu (par exemple en conversion de vidéos). Par contre, il est très rapide pour tous les usages de base, beaucoup plus rapide qu'un PC Windows;
- à ma droite, un PC Asus avec lui aussi un Intel Core i7 et là c'est encore plus frustrant: avec Windows 64 bits, il rame comme une bête, il pédale dans la semoule, on dirait que toute la soi-disant puissance de la machine est absorbée par le système d'exploitation; et puis, il est trop lourd; et il fait du bruit lui aussi; et il n'a strictement aucune autonomie, une heure ou deux maximum, j'en suis encore tout stupéfait...

- derrière moi, un petit PC que j'ai longtemps utilisé avec plaisir mais que j'ai finalement abandonné parce que je ne le trouvais pas assez rapide:  Acer Aspire 3810T. Léger, super-autonome (entre 5 à 7 heures réelles), pas trop bruyant, j'ai longtemps cru que je tenais mon PC idéal avec lui; mais, décidément, il n'allait pas assez vite à mon goût (et il n'a pas de lecteur CD/DVD).
Alors, c'est quoi mon PC idéal? Pas compliqué pourtant:
- léger: on le porte longtemps d'une main sans problème (mais il a un écran minimal de 13 pouces), comme mon Acer...
- rapide : il va vraiment vite en multitâche dans les applications bureautiques et internet et quand je dis vite, c'est vite; disons pour simplifier qu'il va aussi vite que  mon MacBook Pro!
- autonome: on part toute la journée avec lui, sans son alimentation (comme l'Acer, deuxième citation!)
- silencieux: il ne fait vraiment aucun bruit; là, je n'en connais aucun.
Si vous connaissez ce PC idéal, vite, dites-le moi!...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire