(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

mercredi 8 juin 2011

Hugo, Victor

Soyez comme l'oiseau posé pour un instant sur des rameaux trop frêles qui sent plier la branche et qui chante pourtant, sachant qu'il a des ailes….
Victor Hugo

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire