(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

jeudi 28 juin 2012

Infotekart repart après deux mois de silence, quel événement!

Bon, j'étais à la fois:
- physiquement fatigué (rien de grave, je rassure tout de suite mes fans en pleurs, ne vous déchirez pas les vêtements, c'est pas la peine)
- débordé par des grosses charrettes de boulot, mais super-intéressantes, je vous en parlerai en images: Entretiens informatiques Opio 2012 et Université du Système d'Information USI 2012
- totalement submergé par le mariage de ma fille trentenaire avec son trentenaire de compagnon et leurs 200 amis trentenaires qui ont offert aux jeunes mariés le DJ TTT, parait que c'est bien...

- à sec d'envie d'écrire, de filmer et de publier sur ce blog ou ailleurs sur le web, pour un certain nombre de raisons, dans le genre aquoiboniste et parce que ma soif d'écriture se répand plutôt sur un livre en ce moment...( dans le genre polar métaphysique high-tech)...
- pas motivé par le marketing éditorial nécessaire qu'il faut faire pour garder à son blog un semblant d'audience: je te ping, tu me trackback, ils se blogrollent.. ras-le-bol!
- pas motivé non plus par le back-office technique nécessaire lui-aussi d'un blog sous Wordpress (il y a toujours une mise à jour en retard d'un bidule), ce qui fait que je vais peut-être revenir vers Blogger pour en faire le minimum sur un plan technique, on va voir...
Alors pourquoi je reprends, me direz-vous?
C'est une bonne question: je suis en meilleure forme, moins débordé et j'en envie de vous faire partager toutes les belles rencontres que j'ai faites à Opio e à Usi.
Pour le backoffice et le SEO et tout le tintouin, par contre, toujours pas motivé, tant pis... Si quelqu'un veut s'en occuper, je lui donne les clés :)
Voilà, donc à venir: des points de vue et des commentaires sur mes rencontres de DSI à Opio et sur mes interviews tout azimut à USI 2012, le dernier (chronologiquement) étant Philippe Starck
MISE A JOUR : mon blog est maintenant à cette adresse: http://infotekart.blogspot.fr

2 commentaires: