(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

jeudi 15 novembre 2012

Les 10 technologies stratégiques pour 2013, selon Gartner

source
A l'automne, les feuilles tombent et se ramassent à la pelle, et les prédictions des analystes aussi. Je les ramasse et vous en fais part régulièrement.
Aujourd'hui: Gartner et son incontournable Top 10 des technologies stratégiques (c'est-à-dire, selon la définition du cabinet, ayant un impact sur l'entreprise avant 3 ans). L'avantage de Gartner est qu'il fixe les tendances et le vocabulaire qui va avec, même si parfois ses analystes se laissent emporter par leur enthousiasme et feraient mieux d'atterrir un peu (voir le point 10).

Top 10 2013 Gartner des technologies stratégiques
  1. Appareils mobiles
  2. Applications mobiles et HTML5
  3. Cloud personnel
  4. AppStore d'entreprise
  5. Internet des objets
  6. IT et Cloud hybrides
  7. Bid Data stratégique
  8. Analytics opérationnelle
  9. In Memory Computing
  10. Ecosystèmes intégrés
Le top 10 2013 des technologies Gartner, en détail

- Appareils mobiles : 2013 sera l’année où les accès au web à partir des mobiles vont dépasser ceux à partir des PC ; en 2015, 80% des terminaux vendus seront des smartphones dont 20% seulement seront Windows. En 2015, 50% des ordinateurs portables vendus seront des tablettes, avec le palmarès dans l’ordre : Androïd, Apple, Windows. La nouvelle ère post-PC a commencé dans laquelle Windows n’est plus que l’un des environnements possibles.
- Applications mobiles et HTML5 : Gartner dénombre au moins 100 acteurs dans ce secteur des outils de création d’applications mobiles. Six architectures restent en compétition : native, spéciale, hybride, HTML5, Message et No Client. Le mouvement vers HTML5 va néanmoins s’amplifier mais les applications natives vont rester attrayantes par la richesse de leurs interfaces et de leurs fonctions. Les développeurs ont le challenge de s’adresser de manière coordonnée à cette multitude de devices et d’environnements.
- Cloud personnel : le cloud personnel va progressivement remplacer le PC comme lieu de stockage de contenu de l’individu et plus généralement comme lieu d’accès à ses services et à l’exercice de sa vie digitale. Il sera un espace de grande compétition, sans acteur dominant.
- AppStore d’entreprise : chaque fournisseur continuant à développer son propre AppStore, c’est doncl’entreprise qui va devoir développer des AppStores privées pour tous ses usages, notamment pour délivrer des applications mobiles à ses utilisateurs. Le rôle de la DSI évolue vers un market manager fournissant des services de gouvernance et de brokerage à ses utilisateurs et même un écosystème aux développeurs d’AppStore.
- Internet des objets  (Internet of Things = IoT): capteurs, technologies de reconnaissance d’images, NFC, les occasions de connecter les objets se multiplient. Le mot « mobile » change de sens : il ne définit plus seulement un cellulaire ou une tablette mais tous les objets nomades connectés au web y compris une voiture ou un container pharmaceutique. Le smartphone ne communique pas qu’en cellulaire avec un autre smartphone mais aussi en Wifi, Bluetooh, NFC avec toute une série d’appareils. Toute une série de nouvelles applications et de nouveaux services vont émerger
- IT et cloud hybrides : le rôle émergent dans la DSI est celui de Cloud Services Brokerage (CSB) qui doit offrir des services cloud adaptés et personnalisés à ses utilisateurs internes mais aussi à ses partenaires externes.
- Big Data stratégique : l’entreprise doit évoluer vers un concept de data warehouse virtuel connectant une multitude de systèmes, de gestions de contenus, de métadonnées et d’entrepots de données (data marts) plus ou moins spécialisés.
- Analytics opérationnelle (actionable) : l’analytique doit déboucher sur du concret et de l’action ; on veut pouvoir brancher son mobile sur du cloud et du big data pour simuler des hypothèeses et en tirer des conclusions.
- In Memory Computing  (IMC) : les longs batchs d’autan vont s’éclater en milliers de petites exécutions parallèles et rendre les résultats des traitements informatiques disponibles en temps réel ; on peut même imaginer de faire tourner en même temps des applications transactionnelles et des applications analytiques pour avoir des résultats au fil de l’eau.
- Ecosystèmes intégrés : le marché informatique va évoluer d’une offre de produits isolés et concurrents vers  des stratégies cloud couplées avec des appliances combinant matériels, logiciels et services.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire