(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

mercredi 23 octobre 2013

Mencken, H. L.

Si, après que j'aurai quitté cette terre, vous vous souvenez un jour de moi et désirez plaire à mon fantôme, pardonnez à quelque pécheur, et faites un clin d'œil à quelque laideron.
Henry Louis Mencken: son épitaphe.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire