(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

samedi 28 décembre 2013

Le monde en 2030 : les scénarios et tendances du National Intelligence Council

Le document a été publié en décembre 2012 (je me réveille un peu tard, d'accord ! :) ) mais il me semble toujours d’actualité. Il s’agit du rapport du National Intelligence Council qui donne les grandes tendances géopolitiques du monde en 2030. Bien entendu l'exercice est très maîtrisé puisqu’il n’est pas censé dévoiler les secrets de la stratégie des Etats-Unis. Mais il reflète néanmoins un certain état d’esprit, une vision, qu’il est intéressant de connaître.
Ces réflexions prospectives se font plutôt en forme de scénarios alternatifs et de questionnements.
En résumé :

MEGA TENDANCES
  • Autonomisation de l’individu
  • Diffusion du pouvoir
  • Modèles démographiques
  • Alimentation, eau, énergie : le lien
FACTEURS DE CHANGEMENT
  • La crise mondiale de l’économie
  • Le défi de la gouvernance 
  • Potentiel d'augmentation des conflits
  • Portée plus large de l'instabilité régionale
  • Rôle des États-Unis
MONDES POTENTIELS : 4 SCENARIOS
  • Scénario 1 : Moteurs au point mort
  • Scénario 2 : Fusion
  • Scénario 3 : « Génie hors de la bouteille »
  • Scénario 4 : Un monde non étatique
En détail, sous forme de tableau de synthèse :
LE MONDE EN 2030

MEGA TENDANCES

Autonomisation de l’individu

L’autonomisation de l'individu (« individual empowerment ») va s’accélérer en raison de plusieurs facteurs : réduction de la pauvreté, croissance de la classe moyenne mondiale, élévation du niveau de scolarité, utilisation généralisée des nouvelles technologies de communication et de production, et progrès de la santé.





Diffusion du pouvoir
Il n'y aura pas une puissance hégémonique. Le pouvoir se déplace vers les réseaux et les coalitions dans un monde multipolaire.


Modèles démographiques
L'arc d'instabilité démographique va diminuer. La croissance économique pourrait baisser dans les pays en vieillissement. 60% de la population mondiale vivra dans des zones urbaines ; la migration va augmenter.



Alimentation, eau, énergie : le lien
La demande pour ces ressources augmentera sensiblement en raison d'un accroissement de la population mondiale. Le fait de s’attaquer aux problèmes liés à une ressource aura des répercussions sur l'offre et la demande des autres.

FACTEURS DE CHANGEMENT

La crise mondiale de l’économie

La volatilité mondiale et les déséquilibres entre acteurs ayant des intérêts économiques contraires vont-ils entraîner un effondrement? Ou bien la plus grande multipolarité pourra-t-elle améliorer l'ordre économique mondial?



Gouvernance : le défi
Les gouvernements et les institutions seront-ils en mesure de s'adapter assez rapidement pour maîtriser le changement ou bien seront-ils dépassés par elle?


Potentiel d'augmentation des conflits
Les évolutions rapides et les changements de pouvoir vont-ils  mener à plus de conflits intra-étatiques et interétatiques?
Portée plus large de l'instabilité régionale
L'instabilité régionale, en particulier dans le Moyen-Orient et l'Asie du Sud, va-t-elle déborder et augmenter l'insécurité mondiale?

Impact des nouvelles technologies
Les percées technologiques seront-elles développées à temps pour accroître la productivité économique et résoudre les problèmes causés par une population mondiale croissante, l'urbanisation rapide et le changement climatique?



Rôle des États-Unis
Les Etats-Unis seront-ils capables de travailler avec de nouveaux partenaires pour réinventer le système international?

MONDES POTENTIELS : 4 SCENARIOS

Moteurs au point mort
Dans ce scénario pessimiste le plus plausible, les risques de conflits interétatiques augmentent. Les États-Unis se replient sur eux, et la globalisation stagne.


Fusion
A l’inverse, dans le scénario optimiste le plus plausible, la Chine et les Etats-Unis collaborent sur une série de questions, menant à une coopération mondiale plus large.


« Génie hors de la bouteille »
Scénario d’un monde instable : les inégalités explosent parce que certains pays surmontent leurs difficultés tandis que d'autres échouent. Les inégalités à l’intérieur des pays y accroissent les tensions sociales. Sans complètement débrayer, les Etats-Unis ne sont plus le gendarme du monde.




Un monde non étatique
Dernier scénario, très en vue : boostés par les nouvelles technologies, ce sont les acteurs non étatiques qui prennent l'initiative de relever les grands défis mondiaux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire