(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

vendredi 15 août 2014

Watzlawick, Paul

L'antique bouddhisme zen notait qu'il existe deux types de vérité : les « vérités d'essence » et les « vérités d'erreur», les premières ne pouvant être atteintes que par « illumination », quand on n'est plus dans ce monde parce que  l'« essence » est « transcendance » ; les secondes sont des « vérités instrumentales », utiles pour construire et réaliser des projets dans le monde des choses et de l'apparence. Toute « vérité d'erreur», après avoir été utilisée, se brise et lui sont substituées d'autres « vérités d'erreur» à chaque fois adaptées aux réalités auxquelles s'affronte l'être vivant.
L'approche stratégique s'emploie à construire des « vérités d'erreur » permettant aux êtres humains de mieux gérer la réalité qu'inévitablement ils construisent pour ensuite la subir.
Paul Watzkawick et Giorgio Nardone, Stratégie de la thérapie brève

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire