(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

jeudi 23 octobre 2014

Bullshit Jobs: les jobs à la con. Par David Graeber

La nuit au bureau - Edward Hopper
David Graeber est professeur d’anthropologie à la London School of Economics. Son dernier livre The Democracy Project : a History, a Crisis, a Movement, est publié par Spiegel & Grau. Je traduis et résume ici son article paru dans Strike en aout 2013.

En 1930, Keynes prédisait qu’à la fin du siècle la technologie nous permettrait de travailler seulement 15 heures par semaine. Au lieu de cela, elle a créé plein d’emplois inutiles et les gens qui les occupent le savent très bien. Pourquoi cet échec de la prévision ? L’explication officielle est que, entre le fait de travailler moins ou de  consommer plus, nous aurions choisi la consommation, ce que Keynes n’aurait pas prévu. C’est une belle histoire mais elle est fausse. La plupart des emplois créés en masse dans cette période n’ont rien à voir avec la distribution de pizzas, d’iPhones ou de baskets de fantaisie.
Tableau tiré de ma sélection "Tableaux utiles pour illustrer votre discours"

vendredi 17 octobre 2014

Au-delà de la matrice, par Tom Peters (une vieille histoire)

Pour les 50 ans de sa publication Quaterly, McKinsey republie des articles à succès des dernières années dont cette fameuse remise en cause de l’organisation matricielle par le gourou Tom Peters. Publiée en septembre 1979, l’analyse n’a pas pris une ride. En voici un résumé traduit et interprété par votre serviteur.

Résumé
Beaucoup d’entreprises qui ont mis en place une organisation matricielle se posent des questions sur l’efficacité de cette structure dans laquelle la responsabilité individuelle n’est pas claire et le temps de réaction trop long. La matrice souffre des mêmes syndromes que le système japonais avec plein de temps perdu dans la communication, dans des réunions sans fin ou encore dans la construction permanente de son réseau de relations personnelles.
Aujourd’hui, les grandes entreprises qui réussissent tentent de faire face à la rapidité d’évolution du contexte tout en maintenant une culture interne forte. Mais elles ne cherchent plus à obtenir de réactivité par des changements structurels majeurs. Au contraire, elles s’appuient sur une série de dispositifs temporaires afin d'attirer l'attention de l'ensemble de l'organisation pour un temps limité sur un objectif hautement prioritaire unique.
Pour en savoir plus

Faire simple et pas cher : l’histoire du ventilateur, symbole de la méthode Jugaad

La méthode Jugaad: simple et pas cher
Une usine de dentifrice avait un problème : à cause d’un système de production complexe, parfois, en bout de chaîne, l’emballage qui devait contenir le tube était vide et personne ne s’en rendait compte sauf les clients des supermarchés, très mécontents. La direction engage un cabinet de conseil et d’ingénierie et 6 mois et 8 millions de dollars plus tard, une solution extraordinaire est livrée : une balance électronique ultra-précise avec une sonnerie d’alerte stridente qui stoppe la ligne de production chaque fois qu’un emballage vide est détecté.
Quelque temps après, on mesure les résultats :
plus un seul emballage vide ! Mais, dans des statistiques plus détaillées, on se rend compte qu’en fait la machine n’a lancé des alertes que pendant quelques jours et après plus rien et pourtant elle n’est pas en panne!
Le directeur général se rend à l’usine et visite la chaîne de bout en bout  : à la fin de la chaîne, juste avant la balance de contrôle, il voit un vieil ouvrier qui roupille à moitié à côté d’un ventilateur à 20 dollars. Et il voit que le ventilateur souffle les emballages vides et les pousse dans une poubelle! « J’en avais marre d’être réveillé par la cloche qui sonnait tout le temps, dit l’ouvrier. Alors j’ai acheté le ventilateur ».
C’est dit-on l’origine de la méthode Jugaad en Inde qui résoud les problèmes en simplifiant les process pour un coût réduit : 20 dollars au lieu de 8 millions. Qui dit mieux?
Source : http://cs.txstate.edu/~br02/cs1428/ShortStoryForEngineers.htm. Merci A.M.

mardi 14 octobre 2014

Les 10 tendances technos de Gartner pour 2015

Exercice habituel d’automne pour le cabinet d’études et de conseil américain :
Gartner publie ses 10 tendances technologiques stratégiques pour l’année prochaine.
L'analytique devient pervasive et les systèmes enrichissent leur contexte.


Liste:

1. L’informatique partout
2. L’internet des objets
3. Impression 3D pour l'industrie et pour le grand public
4. Analytique avancée, pervasive et invisible
5. Systèmes à contexte riche
6. Machines smart
7. Cloud / client
8. Applications et infrastructure « software-defined » (définies par logiciel)
9. La webisation de l’informatique : « web-scale IT »
10. Protection et sécurité intégrées dans la gestion des risques

Résumé:

vendredi 10 octobre 2014

Les pastels de Sandra Szurek, à voir absolument

Rien à voir avec les technologies, le management et l'entreprise...
Mais vous serez encore meilleur dans votre job et dans votre vie si vous suivez mon conseil.
Je vous propose un petit temps pour la respiration, le recul, l'esthétique (qui est évidemment beaucoup plus que la philosophie de l'art dans les beaux-arts comme le définissait scolairement Hegel).
Un temps pour vous remettre les idées au clair, savoir qui vous êtes et ce que vous valez vraiment.
Rien que cela.
Il suffit de contempler les pastels de mon amie Sandra Szurek.
Ils sont inspirés par le bois, la forêt, la lumière, les couleurs.
Elle l'explique d'ailleurs très bien elle-même, lisez ses textes.
Ca se passe à Paris.

lundi 6 octobre 2014

Sans internet depuis 5 jours... et toujours vivant !

En fait c'est faux: la liaison ADSL via ma Bbox ne marche effectivement plus, ni mon téléphone fixe donc, et on en est au 5e jour...
Mais je me débrouille pour surfer en utilisant la fonction point d'accès wifi de mon smartphone.
Et, étonnamment, ça fonctionne pas mal.
Du coup mon volume data a grimpé en flèche et il a fallu que je négocie avec Bouygues Telecom qui me change mon forfait en le montant à 20 Go le temps de la panne et qui me remboursera ensuite. Disent-ils.
Je viens de faire un speedtest sur ma liaison wifi cellulaire de dépannage : 7,47 Mbps! Incroyable! Même en ADSL, je n'y arrive pas, je plafonne à 5 Mbps parce que je suis en bout de ligne et qu'après moi il n'y a plus que les cerfs qui brament de la forêt de Rambouillet.
Ben, finalement, je vais peut-être passer en forfait illimité data sur mon téléphone !!!! (ah ben non c'est vrai ça n'existe pas... l'illimité, c'est en temps, pas en volume, ah les sagouins!...)