vendredi 22 mai 2015

La scène la plus émouvante du cinéma: pleurez avec moi, ça fait du bien

Voici 3 mn exceptionnelles de cinéma, la scène qui m'a le plus bouleversé depuis longtemps: la chanson finale du film Saya Zamurai (2012), de Hitoshi Matsumoto. Un film drôle et poignant. Dans cette scène, un moine lit le testament d'un père à sa fille, qui l'écoute. Le père, Kanjuro Nomi,  était un pauvre samouraï sans sabre, rejeté de tous, prisonnier d'un empereur qui le condamne au seppuku (auto-éventration rituelle), sauf s'il arrive à faire rire son fils déprimé. Alors, chaque jour, aidé par sa fille Tae qui le secoue et l'engueule, le pauvre vieux samouraï invente des spectacles ridicules et drôles. Tout le village rit... Sauf le prince. Alors chaque soir, tombe la sentence terrible: "Le seppuku reste prononcé!". Le village réclame sa grâce mais le vieux samouraï tient à son honneur et il finira par se faire harakiri dans la plus pure tradition: il s'éventre puis se fait décapiter par un autre samouraï, devant sa fille Tae, effondrée mais consciente du rite. Tae ensuite sort du village et tombe sur le moine au bord de la rivière. Et voici cette scène fabuleuse du testament:  d'abord parlé, puis psalmodié, puis chanté. Et, là, on pleure... J''espère que mon extrait sera admis comme un droit de citation car j'y ai passé de longues heures, je l'ai remonté moi-même et j'ai mis de gros sous-titres pour qu'on puisse lire le texte, qui est fabuleux. Cadeau pour mes amis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire