(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

mardi 28 février 2017

Al Capone

Ne prenez pas ma gentillesse pour une faiblesse. Je suis aimable avec tout le monde mais, lorsque quelqu'un ne l'est pas avec moi, "faible" n'est pas le mot dont vous vous souviendrez à propos de moi.
Cité par Deborah K, sur FB.

Bouddha

Je voudrais me réincarner en un pont de pierres et subir le mauvais temps durant 500 ans. Qu'importe si le soleil me brûle ou si la pluie me fouette, tant que je sais qu'un jour elle viendra me fouler de ses pieds.
Extrait du film Le règne des Assassins , attribué à une discussion entre Bouddha et Ânanda, son cousin et assistant.

jeudi 23 février 2017

Faure, Edgar

Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent.
Edgar Faure, cité par Pierre C. sur FB à propos du ralliement de Bayrou à Macron en février 2017, alors qu'il le désavouait en septembre 2016.

dimanche 19 février 2017

Churchill, Winston

Les politiciens qui se plaignent de la presse sont comme les marins qui se plaignent de la mer.
Winston Churchill, cité sur FB par Eric T. citant Telegraph Politics.

vendredi 17 février 2017

L'art de la "pré-suasion" ou comment persuader avant de parler

Ajouter une légende
Je lis un livre terrifiant de marketing et de psychologie comportementale:  Pré-suasion, le pouvoir de l'influence commence avant qu'on ait prononcé le premier mot, par Robert Cialdini (First Editions). Terrifiant car, après l'avoir lu, vous ne regarderez plus jamais votre interlocuteur de la même façon : vous vous demanderez quand et comment il a commencé à vous influencer. En général, quand vous posez la question, c'est trop tard. 
Ces chemins de la "pré-suasion" sont invraisemblables (exemples tirés du bouquin): si le restaurant où vous dînez s'appelle "Studio 97" vous serez naturellement enclins à payer une note plus élevée que s'il s'appelait "Studio 27"; si le vendeur vous dit après vous avoir présenté son offre "Rassurez-vous, je ne vais pas vous faire une offre à 1 million de dollars!" vous acquiescez et signez sans sourciller le devis à 70 000 dollars qui, normalement aurait dû vous paraître trop cher; juste après avoir tracé plusieurs lignes longues sur une feuille de papier, des étudiants à qui on demande d'évaluer la longueur du Mississipi donnent un chiffre plus élevé que ceux à qui on a demandé de tracer des petites lignes. 
Quand il s'agit d'un acte de vente, nous dit l'auteur, la stratégie clé est d'inspirer confiance: le vendeur à domicile d'un système d'alarme commence sa démonstration à la famille puis dit " Mince, j'ai oublié la documentation dans la voiture!  Puis-je allez la chercher?" Et, souvent, les gens lui donnent leur clé pour qu'il puisse revenir plus facilement. Or, quelqu'un à qui on donne la clé de sa maison est quelqu'un en qui on a confiance... Ce vendeur-là avait un taux de réussite supérieur aux autres grâce à cette petite astuce, pas tout à fait morale, de sa soi-disant étourderie.
L'auteur a publié auparavant un bet-seller Influence et Persuasion, dans lequel il identifie 6 principes psychologiques utiles dans la stratégie d'influence: réciprocité, sympathie, preuve sociale, autorité, rareté, cohérence. Il les détaille dans ce nouvel ouvrage en élargissant leur utilisation: relations entre collègues, parents-enfants, etc. Bref, dans la sphère sociale, plus personne n'y échappe !
Un des points-clés de l'art de la "pré-suasion" est le timing: il y a toujours un bon moment pour convaincre. Il existe aussi un bon endroit.
Bref, le monde appartient aux influenceurs ! Est-ce bien moral tout çà? A vous de vous débrouiller!...

jeudi 9 février 2017

Budet, François : Loguivy de la mer

Ils reviennent encore à l'heure des marées
S'asseoir sur le muret le long de la jetée
Ils regardent encore au-delà de Bréhat
Respirant le parfum du vent qui les appelle
Mais s'il est révolu le temps des Terre - Neuvas
La race des marins, chez nous ne s'en va pas

{Refrain:}
Loguivy de la mer, Loguivy de la mer
Tu regardes mourir, les derniers vrais marins
Loguivy de la mer, au fond de ton vieux port
S'entassent les carcasses des bateaux déjà morts.

Ils ont connu le temps où la voile était reine
Ils parlent des haubans, des focs et des misaines
De tout ce qui a fait le charme de leur vie
Et qu'ils emporteront avec eux dans l'oubli
Mais s' il est révolu le temps des Cap-Horniers
Il reste encore chez nous d'la graine d'aventuriers
{au Refrain}

Je n'ai jamais su dire ce que disent leurs yeux
Perdus dans ces visages burinés par le vent
Ces beaux visages d'hommes, ces visages de vieux
Qui savent encore sourire et dire à nos vingt ans
Remettez vos cabans et rompez les amarres
Allez-y de l'avant, mais tenez bon la barre.
{au refrain}
Paroles : François Budet

mercredi 8 février 2017

Dupuy, Fernand : L'Albine ou la mésange qui zinzinule

Tu le sais, bien sûr depuis longtemps, le coq chante, cocorico, la poule caquète, le chien aboie, quand le cheval hennit et que beugle le bœuf et meugle la vache, l'hirondelle gazouille, la colombe roucoule et le pinson ramage. Les moineaux piaillent, le faisan et l'oie criaillent quand le dindon glousse. La grenouille coasse mais le corbeau croasse et la pie jacasse.
Et le chat comme le tigre miaule, l'éléphant barrit, l'âne braie, mais le cerf rait.
Le mouton bêle évidemment et bourdonne l'abeille. La biche brame, quand le loup hurle.
Tu sais, bien sûr, tous ces cris-là mais sais-tu ?
Sais-tu ? Que le canard nasille – les canards nasillardent !
Que le bouc ou la chèvre chevrote
Que le hibou hulule, mais que la chouette, elle, chuinte ;
Que le paon braille, que l'aigle trompète.
Sais-tu ? Que si la tourterelle roucoule, le ramier caracoule ; et que la bécasse croule que la perdrix cacabe, que la cigogne craquète ; et que si le corbeau croasse, la corneille corbine ; et que le lapin glapit quand le lièvre vagit.
Tu sais tout cela ? Bien.
Mais sais-tu, sais-tu ?
Que l'alouette grisole, Tu ne le savais pas.
Et peut-être ne sais-tu pas davantage que le pivert picasse . C'est excusable !
Ou que le sanglier grommelle, que le chameau blatère et que c'est à cause du chameau que l'on déblatère !
Tu ne sais pas non plus peut-être que la huppe pupule . Et je ne sais pas non plus si on l'appelle en Limousin la pépue parce qu'elle pupule ou parce qu'elle fait son nid avec de la chose qui pue.
Qu'importe ! Mais c'est joli : la huppe pupule !
Et encore sais-tu ? Sais-tu que la souris, la petite souris grise, devine ....
La petite souris grise chicote. Avoue qu'il serait dommage d'ignorer que la souris chicote, et plus dommage encore de ne pas savoir, de ne pas savoir que le geai, que le geai cajole !
Sais-tu que la mésange zinzinule ! Comme la fauvette d'ailleurs.
Cité par Laurent P. sur FB

mardi 7 février 2017

La Fontaine, Jean de

L'homme est de glace aux vérités ; il est de feu pour les mensonges.
Jean de La Fontaine, Le statuaire et la statue de Jupiter (1678), cité par mon-poeme.fr 

Todorov, Tzvetan

Il s'agit moins de guérir la mélancolie que d'en faire une source de rêverie, d'humeur vagabonde.
Tzvetan Todorov, sur France-Inter.

lundi 6 février 2017

Voltaire

La politique est le moyen pour des hommes sans principes de diriger des hommes sans mémoire.
Voltaire, cité sur FB par Pascal P. et Marc E.