lundi 5 juin 2017

L'open source, levier de changement dans l'entreprise

Une de mes dernières interviews web-Tv pour MyD-Business Tv 
A la dernière assemblée générale du Cigref, Pascale Montrocher, CIO de Dassault Aviation et nouvelle administratrice de l'association, a fait le point sur les progrès de l'open source dans le monde de l'entreprise. Il est d'abord un levier pour renégocier avec les fournisseurs historiques mais surtout il est le noyau technologique qui contribue aux transformations digitales, autour du Big Data et du DevOps. Il remet le développeur au centre de l'organisation et soutient le principe de contribution à la communauté. Enfin, l'open source a été à l'origine de nombreuses innovations (Hadoop, MapReduce, etc.) issues des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) et il contribue ainsi à redéfinir les standards du digital.

Ecoutez l'enfant blessé en vous, ça vaut le coup de tendre l'oreille !

Ce blog étant destiné aux femmes et hommes du numérique, des technologies, des médias, de l'entreprise et du management, ils ont tout intérêt à être bien dans leur peau. Sinon ils feront du mauvais boulot. Solution: lire ce livre "Prendre soin de l'enfant intérieur" de Thich Nhat Hanh! Première phrase : "En chacun de nous se trouve un enfant qui souffre." Boum! Je savais pas, personne ne me l'avait dit. Attendre le grand âge que j'ai pour le découvrir, c'est quand même terrible. A partir de là, j'ai plongé dans le bouquin et ne l'ai plus lâché. Vais-je aller mieux pour autant? That is the question...
On parle évidemment de respiration, de méditation, de pleine conscience mais c'est simple et pratique comme du bon sens bien de chez nous. La troisième partie s'appelle d'ailleurs carrément "Pratiques de guérison" ! "La pratique consiste à ôter l'objet (de nos pensées) et à revenir au corps, aux sensations. Il s'agit de rester avec l'énergie présente et de lâcher nos pensées, nos ruminations." Une grosse partie des exercices est tout simplement basée sur la respiration et vous pouvez le faire où vous voulez quand vous voulez. Allez, hop !