lundi 5 juin 2017

L'open source, levier de changement dans l'entreprise

Une de mes dernières interviews web-Tv pour MyD-Business Tv 
A la dernière assemblée générale du Cigref, Pascale Montrocher, CIO de Dassault Aviation et nouvelle administratrice de l'association, a fait le point sur les progrès de l'open source dans le monde de l'entreprise. Il est d'abord un levier pour renégocier avec les fournisseurs historiques mais surtout il est le noyau technologique qui contribue aux transformations digitales, autour du Big Data et du DevOps. Il remet le développeur au centre de l'organisation et soutient le principe de contribution à la communauté. Enfin, l'open source a été à l'origine de nombreuses innovations (Hadoop, MapReduce, etc.) issues des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) et il contribue ainsi à redéfinir les standards du digital.

Ecoutez l'enfant blessé en vous, ça vaut le coup de tendre l'oreille !

Ce blog étant destiné aux femmes et hommes du numérique, des technologies, des médias, de l'entreprise et du management, ils ont tout intérêt à être bien dans leur peau. Sinon ils feront du mauvais boulot. Solution: lire ce livre "Prendre soin de l'enfant intérieur" de Thich Nhat Hanh! Première phrase : "En chacun de nous se trouve un enfant qui souffre." Boum! Je savais pas, personne ne me l'avait dit. Attendre le grand âge que j'ai pour le découvrir, c'est quand même terrible. A partir de là, j'ai plongé dans le bouquin et ne l'ai plus lâché. Vais-je aller mieux pour autant? That is the question...
On parle évidemment de respiration, de méditation, de pleine conscience mais c'est simple et pratique comme du bon sens bien de chez nous. La troisième partie s'appelle d'ailleurs carrément "Pratiques de guérison" ! "La pratique consiste à ôter l'objet (de nos pensées) et à revenir au corps, aux sensations. Il s'agit de rester avec l'énergie présente et de lâcher nos pensées, nos ruminations." Une grosse partie des exercices est tout simplement basée sur la respiration et vous pouvez le faire où vous voulez quand vous voulez. Allez, hop !

mardi 2 mai 2017

L'humain X.0 à l'ère de l'entreprise intelligente



Une de mes interviews webtv récentes, pour My-D Business Tv,  avec l'un des meilleurs technologistes au monde, en tout cas un de ceux qui en parlent le plus clairement, Marc Carrel Billiard, responsable de la R&D Technologique chez Accenture. Il y a une volonté de remettre l'humain au centre des technologies. L'interview fait partie d'une série de 6 interviews webtv réalisés lors de la parution des Tendances Technologiques d'Accenture. L'enquête a porté sur 5 400 responsables IT et Business dans le monde. 5 thèmes en ressortent :
1/ L'intelligence artificielle, une nouvelle i-dentité;
2/ Les écosystèmes, ces super-puissances.
3/ La synergie des talents;
4/ La technologie conçue pour l'homme;
5/ Des territoires à explorer.
Et donc une tendance transversale à tous ces thèmes: l'humain est au cœur de toutes ces nouvelles technologies qui vont décupler son pouvoir, à condition de régler les problèmes de standards et d'éthique. Le pari se résume ainsi: les technologies pour les personnes, par les personnes. Et pour réussir ce pari, entreprises et gouvernements se doivent de travailler main dans la main.

vendredi 17 février 2017

L'art de la "pré-suasion" ou comment persuader avant de parler

Ajouter une légende
Je lis un livre terrifiant de marketing et de psychologie comportementale:  Pré-suasion, le pouvoir de l'influence commence avant qu'on ait prononcé le premier mot, par Robert Cialdini (First Editions). Terrifiant car, après l'avoir lu, vous ne regarderez plus jamais votre interlocuteur de la même façon : vous vous demanderez quand et comment il a commencé à vous influencer. En général, quand vous posez la question, c'est trop tard. 
Ces chemins de la "pré-suasion" sont invraisemblables (exemples tirés du bouquin): si le restaurant où vous dînez s'appelle "Studio 97" vous serez naturellement enclins à payer une note plus élevée que s'il s'appelait "Studio 27"; si le vendeur vous dit après vous avoir présenté son offre "Rassurez-vous, je ne vais pas vous faire une offre à 1 million de dollars!" vous acquiescez et signez sans sourciller le devis à 70 000 dollars qui, normalement aurait dû vous paraître trop cher; juste après avoir tracé plusieurs lignes longues sur une feuille de papier, des étudiants à qui on demande d'évaluer la longueur du Mississipi donnent un chiffre plus élevé que ceux à qui on a demandé de tracer des petites lignes. 
Quand il s'agit d'un acte de vente, nous dit l'auteur, la stratégie clé est d'inspirer confiance: le vendeur à domicile d'un système d'alarme commence sa démonstration à la famille puis dit " Mince, j'ai oublié la documentation dans la voiture!  Puis-je allez la chercher?" Et, souvent, les gens lui donnent leur clé pour qu'il puisse revenir plus facilement. Or, quelqu'un à qui on donne la clé de sa maison est quelqu'un en qui on a confiance... Ce vendeur-là avait un taux de réussite supérieur aux autres grâce à cette petite astuce, pas tout à fait morale, de sa soi-disant étourderie.
L'auteur a publié auparavant un bet-seller Influence et Persuasion, dans lequel il identifie 6 principes psychologiques utiles dans la stratégie d'influence: réciprocité, sympathie, preuve sociale, autorité, rareté, cohérence. Il les détaille dans ce nouvel ouvrage en élargissant leur utilisation: relations entre collègues, parents-enfants, etc. Bref, dans la sphère sociale, plus personne n'y échappe !
Un des points-clés de l'art de la "pré-suasion" est le timing: il y a toujours un bon moment pour convaincre. Il existe aussi un bon endroit.
Bref, le monde appartient aux influenceurs ! Est-ce bien moral tout çà? A vous de vous débrouiller!...

mercredi 25 janvier 2017

Bernard Stiegler (philosophe): L'intelligence artificielle doit créer de l'espérance


Le philosophe Bernard Stiegler veut que l'intelligence artificielle crée de l'espérance et ouvre de nouvelles voies pout le travail et pour la société. A condition de savoir l'utiliser dans le cadre de la "néguentropie", un nouveau concept de plus en plus cité. Une interview dirigée par Luc Fayard et réalisée par MyD-Business TV dans le cadre du Colloque Cigref sur l'IA.