Articles

Affichage des articles du octobre, 2009

Vinci (Léonard de)

Ô spectacle dégoûtant : voir la langue d'un animal dans le cul d'un autre... (parodie de discours apocalyptique pour parler en fait des langues de porc et de veau dans la saucisse ; 1452-1519 ; « Prophéties facétieuses »)

Vilmorin (Louise de)

Je t'enlacerai, tu t'en lasseras. (à son amant; "L'Alphabet des Aveux")

Vilmorin (Louise de)

Je méditerai, tu m'éditeras. ( à son éditeur; "L'Alphabet des Aveux")

Viénet (René)

A force de flairer l'oignon des bureaucrates les garde rouges ont fini par pleurer. (réalisateur du film « La dialectique peut-elle casser des briques ? »)

Vian (Boris)

C'est les jeunes qui se souviennent. Les vieux, ils oublient tout.

Vian (Boris)

Je ne veux pas gagner ma vie, je l'ai.

Vespasien

L'argent n'a pas d'odeur.

Valéry, Paul

L'homme de génie est celui qui m'en donne. Paul Valéry.

Valéry (Paul)

Dieu a tout fait de rien, mais le rien perce.

Valéry (Paul)

Ce qui est simple est faux, ce qui est compliqué est inutile.

Valéry (Paul)

Etre compétent, c'est se tromper selon les règles.

Twain (Mark)

Octobre est un mois particulièrement dangereux pour spéculer en bourse. Mais il y en a d'autres, particulièrement juillet, janvier, septembre, avril, novembre, mai, mars, juin, décembre, août et février.

Twain (Mark)

Les murs des cimetières sont une dépense inutile. Ceux qui sont dedans ne peuvent en sortir, et ceux qui sont à l'extérieur ne veulent pas y entrer.

Twain (Mark)

Quand je mourrai, je choisirai le paradis pour le climat, et l'enfer pour la bonne compagnie...

Twain (Mark)

L'art de la prophétie est extrêmement difficile, surtout en ce qui concerne l'avenir.

Twain (Mark)

Consommée avec modération, l'eau ne peut sûrement pas faire de mal.

Twain (Mark)

L'épargne est une magnifique réalité, surtout quand nos parents l'ont pratiquée.

Twain (Mark)

La bonne éducation consiste à cacher tout le bien que nous pensons de nous-mêmes et le peu de bien que nous pensons des autres.

Bruno de La Tour (Connecticut): "Vers un bâtiment intelligent et green"

Bruno de Latour (Connecticut): le bâtiment techno-green envoyé par lfone . - Vidéos des dernières découvertes technologiques. Directeur de l'agence Connecticut, éditeur de Domotique News et de nombreux sites web sur le bâtiment intelligent et le numérique, Bruno de Latour voit la France comme un pays avancé dans le domaine du green buidding, grâce à des consortiums réunissant BTP et IT et bien présents sur le sujet.

Twain (Mark)

Un banquier, c'est quelqu'un qui vous prête un parapluie par beau temps et qui le reprend lorsqu'il commence à pleuvoir.

Twain (Mark)

Je suis tout à fait pour le progrès. Ce que je n'aime pas, c'est le changement.

Toscane (Lucien)

A quoi reconnaît-on l'homme moderne ? Il a un jeton de caddie accroché à son porte-clé.

Toscane (Lucien)

Pour arriver à mes fins, je ne suis pas sûr de ne pas préférer dire ce que je pense à dire ce qu'il faut.

Toscane (Lucien)

Ce qui m'inquiète le plus, c'est tout ce que je ne sais pas et que je n'ai pas envie d'apprendre.

Toscane (Lucien)

La maturité, c'est quand tu passes de la question « Qu'est-ce que j'ai envie de faire dans la vie? » à la question « Qu'est-ce que j'ai envie de faire de ma vie? ».

Toscane (Lucien)

Comme disait mon grand-père, quand on est vieux, c'est pour la vie.

Toscane (Lucien)

Comment appelle-t-on chez les russes un brigand qui, à coup de corruption et d'escroquerie, fait main basse sur un pan entier de l'industrie ?... Un PDG ! (lu dans « La trahison Prométhée » de Robert Ludlum)

Tocqueville (Alexis de)

Faire la révolution, c'est comme écrire un roman, le plus difficile est de trouver la fin. (cité dans « La compagnie, le roman de la CIA » par Robert Littell)

Timsit (Patrick)

Tous les ans, il y a de plus en plus de cons. Mais, cette année, je crois que les cons de l'année prochaine sont déjà là.

Teilhard de Chardin (Pierre)

Nous n'avancerons qu'en nous unifiant. (1941)

Teilhard de Chardin (Pierre)

Certaines énergies tendent à rapprocher et organiser des milliards de consciences. De plus en plus nombreux nous découvrons que nous avons raison de croire à une super-organisation du Monde. (~1950)

Teilhard de Chardin (Pierre)

Une "onde de participation" agite jusqu'au tréfonds les masses sociales et ethniques dans l'exigence et l'attente d'un accès ouvert à tous - sans distinction de classe ni de couleur - à la marche des affaires humaines... aboutit à renforcer en nous, de toutes parts, un sens général de l'organique à la faveur duquel le réseau entier des relations inter-humaines se charge d'une urgence, d'une intimité, d'un réalisme, depuis longtemps rêvés (ou pressentis par certaines âmes particulièrement douées) du "sens de l'universel" ». (~1950)

Talleyrand

Si cela va sans dire, ça ira encore mieux en le disant.

Szent-Györgyi (Albert)

Découvrir, c'est voir la même chose que les autres et penser autrement. (Nobel Médecine, Hongrois, qui a découvert la vitamine C dans le paprika)

Supervielle (Jules)

Ne touchez pas l'épaule du cavalier qui passe ; il se retournerait et ce serait la nuit.

Conférence - débat "Les médias du futur" - 26 novembre 2009

Image
Télécom SudParis organise une conférence débat, que j'anime, le 26 novembre, sur son campus d'Evry, sur le thème "Les médias du futur". Il s’agit d’être à la fois concret et prospectif, dur challenge ! Date et heur e : 26 novembre 2009 de 18h à 19h30 Lieu : campus de Telecom SudParis, 9 rue Charles Fourier, 91011, Evry ; Amphi 11 Durée : 1h30 Dans la sall e : 150 auditeurs, étudiants, chercheurs, directeurs techniques, directeurs de R&D, directeur des nouvelles technologies, managers des PME du réseau des PME partenaires. Un webcast est également prévu. Ceci est la conférence inuagurale d'une série de 6 conférences qui se déroulerant en 2010 sur des thèmes prospectifs des usages technologiques, à l'occasion des 30 ans de Télécoms SudParis et Telecom Ecole de Management (ex INT)

Visier (Jean-Christophe)

Nous sommes passés d'une civilisation de la peine à une civilisation de la panne. (chercheur au CSTB Centre scientifique et technique du bâtiment)

Voltaire

Je vous écris une longue lettre parce que je n'ai pas le temps de vous en écrire une courte.

Voltaire

Dieu a fait l'homme à son image, mais l'homme le lui a bien rendu.

Weill-Hébert (Olivier)

En matière de modestie, je ne crains personne. (Cité par ; paraphrasant Alfred Capus : Il n'a qu'une qualité : il est modeste. Et il s'en vante !)

Wilde (Oscar)

Ma terreur est de ne pas être incompris.

Wilde, Oscar

Quand j'étais jeune, je croyais que l'argent était ce qu'il y avait de plus important dans la vie. Maintenant que je suis vieux, j'en suis sûr.

Wilde (Oscar)

Les hommes savent le prix de tout, mais ne connaissent la valeur de rien !

Wilde (Oscar)

Les Etats-Unis sont le seul peuple à être passé directement de la barbarie à la décadence sans passer par la civilisation.

Wilde (Oscar)

- Jack : Ceci, mon cher Algy, est toute la pure et simple vérité. - Algernon : La vérité est rarement pure et jamais simple. (De l'importance d'être constant, 1895, acte 1 sc.1 ; en anglais : The importance of being earnest peut se traduire aussi par De l'importance d'être sérieux).

Stain (Claude)

L'indicateur qui indique que vous ne comprenez rien, c'est quand vous ne vous posez pas de questions. (pdg de Coframi)

Spira (Alain)

La vie, c'est simplement changer de cabine sur le Titanic. (chroniqueur cinéma à Paris-Match)

Sontag (Susan)

Le temps existe pour que des choses m'arrivent; l'espace, pour qu'elles ne m'arrivent pas toutes en même temps. (citée par Carlos Fuentes)

Solon

Je ferai donc des lois si conformes aux intérêts des citoyens, qu'ils croiront eux-mêmes plus avantageux de les maintenir que de les transgresser. (640-560 av. J.C.)

Socrate

La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien. (470-399 av J.C.)

Singer (Isaac)

Un écrivain ne peut pas changer le monde. Il ne peut même pas le rendre pire.

Shaw (Georges Bernard)

Some men see things as they are and ask Why ? I dream things that never were and ask, Why not? "Les gens regardent les choses telles qu'elles sont et se demandent pourquoi. Moi, je rêve aux choses telles qu'elles n'ont jamais été et je me demande : pourquoi pas ?" (cité par Michel Mabile in « La maîtrise de l'innovation technologique » qui l'attribue par erreur à Martin Luther King, sans doute parce que d'autres l'attribuent aussi par erreur à Robert Kennedy annonçant l'assassinat de Luther King le 4 avril 1968 ; son frère John semble bien l'avoir dite, en sourcant Shaw à un discours au Dail, le parlement irlandais le 28 juin 1963)

Shaw (Georges Bernard)

L'Angleterre et l'Amérique sont deux pays séparés par la même langue.

Shaw (Georges Bernard)

Les spécialistes savent de plus en plus de choses dans des domaines de plus en plus restreints : à la limite, ils savent tout sur rien.

Shakespeare (William)

Puisque l'on ne sait rien de ce que l'on quitte, qu'importe si on le quitte avant l'heure. (“Hamlet” Acte V scène II)

Shakespeare (William)

La gloire est comme un cercle dans l'onde qui va toujours s'élargissant, jusqu'à ce qu'à force de s'étendre, il finisse par disparaître.

Serres, Michel

- Quelle est la différence entre la science et la technologie ? - La science est ce que le père apprend à son fils. La technologie est ce que le fils apprend à son père. (in Le Monde 2, août 2001)

Sénèque

Sans cap il n'est point de vent favorable. (Adapté par Olivier Brault)

Senghor (Léopold Sédar)

Nous n'héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants.

Séguéla (Jacques)

- J'aime bien votre livre, dit un éditeur à un auteur. Sauf la fin. - Pourquoi ? - Elle est trop loin du début !

Scudéry (Mademoiselle de)

L'amour est un je-ne-sais-quoi, qui viens de je-ne-sais-où, et qui finit je-ne-sais-quand. (1607-1701 « Clélie » La carte du tendre)

Schopenhauer, Arthur

La vérité objective d'une proposition et la validité de celle-ci au regard de l'approbation des opposants et des auditeurs sont deux choses bien distinctes. D'où cela vient-il ? De la médiocrité de l'espèce humaine. Arthur Schopenhauer

Schnitzler (Arthur)

Il est tellement facile d'écrire ses souvenirs quand on a une mauvaise mémoire. (1862-1931, auteur de « La Ronde » qui inspira un film à Max Ophüls)

Satie (Erik)

Plus je connais les hommes, plus j'admire les chiens. (Anonyme) (Écrits réunis par Ornella Volta, Éditions Champ Libre, 1981, p. 174)

Sassoon (Vidal)

Le seul endroit où le succès précède le travail est le dictionnaire. (styliste britannique)

Sartre (Jean-Paul)

Le passage d'une étape à une autre est toujours un enrichissement ; il y a toujours plus dans la synthèse que dans la thèse et l'antithèse réunies.

Saint-Exupéry (Antoine de)

Aimer, ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction.

Rivarol

C'est un terrible avantage de n'avoir rien fait, mais il ne faut pas en abuser.

Rivarol

Les rois continueront à perdre la tête tant qu'ils porteront la couronne sur les yeux plutôt que sur le front.

Rilke (Rainer Maria)

Si le vin est amer, deviens le vin.

Renard (Jules)

Si l'on bâtissait la maison du bonheur, la plus grande pièce serait la salle d'attente.

Renard (Jules)

Si l'argent ne fait pas le bonheur, rendez-le !

Renan (Ernest)

Qui sait si la vérité n'est pas triste.

Raffarin (Jean-Pierre)

Celui qui reçoit une gifle est un homme giflé, celui qui reçoit un hommage est un homme âgé. (Premier ministre, cité par Le Canard Enchaîné du 03/12/03, p.3 ; à qui l'a-t-il piqué ?)

Breton (André)

Je ne veux pas changer la règle du jeu, je veux changer de jeu.

Proverbe africain

Si un animal vous dit qu'il peut parler, il ment probablement.

Aristote

L'homme est un animal politique. (ou "social", selon les traductions...)

Marx (Karl)

L’homme … est non seulement un animal social, mais un animal qui ne peut s’individualiser que dans la société. (Introduction générale à la critique de l’économie politique)

Racine (Jean)

Qui veut voyager loin ménage sa monture. (« Les plaideurs »)

Proverbe tibétain

Le sage ne joue jamais à saute-mouton avec une licorne.

Proverbe taoïste

Quand tu fermes le poing, il ne renferme que du vide ; quand tu ouvres la main, elle s'ouvre sur le monde.

Proverbe soviétique

- Qu'est ce que la science ? Chercher dans une pièce sombre un chat noir. - Qu'est ce que la philosophie ? Chercher dans une pièce sombre un chat noir qui ne s'y trouve pas. - Qu'est ce que le matérialisme dialectique ? Chercher dans une pièce sombre un chat noir qui ne s'y trouve pas et s'écrier : « ça y est, je l'ai !»

Proverbe soviétique

- Qu'est ce que la science ? Chercher dans une pièce sombre un chat noir. - Qu'est ce que la philosophie ? Chercher dans une pièce sombre un chat noir qui ne s'y trouve pas. - Qu'est ce que le matérialisme dialectique ? Chercher dans une pièce sombre un chat noir qui ne s'y trouve pas et s'écrier : « ça y est, je l'ai !»

Proverbe chinois

Il est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.

Proverbe chinois

Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt. (on source aussi Confucius, ça fait mieux!)

Proverbe asiatique

Une vision sans action est un rêve ; une action sans vision, un cauchemar. (quand on source proverbe asiatique, personne n'ose contredire, c'est ça qui est bien)

Proverbe arabe

En Occident, on dit : « Rira bien qui rira le dernier. » En Orient, on dit : « Quand la neige fondra, la merde apparaîtra. » (d'après)

Proverbe arabe

Si tu penses que le lion est un âne, va donc lui mettre un mors !

Proverbe anonyme

Quand je me regarde, je me désole ; quand je me compare, je me console.

Proverbe américain

Dans une affaire, il y a toujours un pigeon. Si vous ne savez qui c'est, c'est que c'est vous.

Proverbe américain

Prospérité : prudence ! Adversité : patience !

Proverbe anglais

Pour réussir dans la vie, prenez exemple sur les canards : présentez une attitude calme et indifférente à la surface, et pédalez furieusement en-dessous !

Proverbe africain

Tant que les lions n'auront pas leur historien, les récits de chasse tourneront toujours à l'avantage des chasseurs. (cité par René Dumond in Le Monde 2, août 2001)

Proverbe africain

Il faut être à la fois arbre et pirogue.

Proverbe africain

Tous les Blancs ont une montre mais ils n'ont jamais le temps.

Prévost (Daniel)

Le temps passe, les œufs durent.

Prévert (Jacques)

Si la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie.

Prévert (Jacques)

Il suivait son idée. C'était une idée fixe et il était surpris de ne pas avancer.

Popper (Karl)

The survival value of intelligence is that it allows us to extinct a bad idea, before the idea extincts us.

Platon

La méthode dialectique est la seule qui, rejetant les hypothèses, s'élève jusqu'au principe même pour établir solidement ses conclusions et qui tire peu à peu l'œil de l'âme de la fange grossière où il est plongé et l'élève vers la région supérieure. La République, VII, 533a. (in Armogathe Daniel, La synthèse de documents, Dunod, 1988, p.2)

Platon

Ce n'est pas parce qu'on craint de la commettre que l'on blâme l' injustice mais parce qu' on craint de la subir.

Platon

L'ignorance de soi est une ignorance qui s'ignore, la pire donc.

Platon

Peut-être en réalité, sommes-nous morts. (Platon, 427-347 av J.C., fondateur de l'Académie à Athènes, première école de philosophie qui durera jusqu'au 6e s.ap. J.C. ; au fronton de l'Académie : « Que nul n'entre ici s'il n'est géomètre ! »)

Pirandello

Les faits sont comme des sacs, quand ils sont vides, ils ne tiennent pas debout.

Picasso (Pablo)

Tout ce qui peut être imaginé est réel.

Picasso (Pablo)

Tout acte de création est d'abord un acte de destruction.

Picasso (Pablo)

L'art est un mensonge qui oblige à découvrir la vérité.

Peter (Laurence J.)

La beauté et la vérité sont comme les verres de contact : dans l'œil du spectateur. (« le principe de... »)

Perles du bac

Le mètre est la dix millionième partie du quart de méridien terrestre, pour que ça tombe juste on a arrondi la terre. (1999)

Paulhan (Jean)

Tout a été dit. Sans doute. Si les mots n'avaient changé de sens ; et les sens, de mots.

Pascal (Blaise)

Toute chose étant aidée et aidante, causée et causante, et les plus éloignées étant liées de façon insensible, je tiens pour impossible de connaître la partie si je ne connais le tout , et de connaître le tout si je ne connais les parties.

Pascal (Blaise)

Tout qui est au monde est concupiscence de la chair ou concupiscence des yeux ou orgueil de la vie : libido sentiendi, libido sciendi, libido dominandi. (« Les Pensées », citant Saint Jean, Première épître 2.16, cité par Sœur Emmanuelle)

Pascal (Blaise)

Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point. (« Pensées »)

Pascal (Blaise)

Le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie.

Parkinson (Cyril Northcote)

Tout travail tend à se dilater pour remplir le temps disponible. (historien et journaliste anglais)

Pagnol (Marcel)

Il faut se méfier des ingénieurs, çà commence par la machine à coudre et çà finit par la bombe atomique.

Outrebon (Thierry)

On n'emmène pas son nougat à Montélimar. (journaliste)

Orwell (Georges)

Tous les animaux sont égaux, mais certains sont plus égaux que d'autres.

Orange-Nassau (Guillaume d')

Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer. (dit le Taciturne, Stathouder de Hollande (1533-1584)

J'adore Jim Harrison

Image
J'adore Jim Harrison, sans doute parce que je n'arriverai jamais à écrire des histoires comme lui. Dans " Légendes d'automne " (1985), qui reste l'un de ses meilleurs livres, les premiers personnages qu'il met en scène dans la première nouvelle ("Une vengeance") sont un type en train de se vider de son sang dans le désert et les coyotes et les vautours autour de lui qui attendent patiemment l'heure du repas. Difficile de faire mieux pour donner le ton dès le départ! Mon prochain livre, un polar, commence, pour l'instant par "Toc,toc, toc.." Pas mal non pour un début?

Wilde (Oscar)

Le mariage est la cause principale de divorce.

Hoffman (Lisa)

Le mariage, c'est un peu comme le nombre pi: naturel, irrationnel, très important.

Dumas fils, Alexandre