mardi 20 octobre 2009

Naipaul (V. S.)

Le chagrin te tendra son piège et il te détruira.
(« A la courbe du fleuve »)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire