(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

mardi 23 novembre 2004

Un article en trois lignes: l'art de Félix Fénéon

Félix Fénéon, à son bureau du Matin, peint par Félix Vallotton
Le fait divers en trois lignes a été inventé par Félix Fénéon, dans sa rubrique "Nouvelles en trois lignes" - un genre qu'il créa - publiée dans Le Matin de mai à novembre 1906.
Un bon exemple à suivre pour écrire court et concis.

Extraits 
« Sous des noms toujours neufs, une jeune femme se place comme bonne et vite file, lestée. Gain, 25 000 francs. On ne la pince pas. »
« MM. Deshumeurs, de La Ferté-sous-Jouarre, et Fontaine, de Nancy, se sont tués, en tombant l’un d’un camion, l’autre d’une fenêtre. »

« Mlle Paulin, des Mureaux, 46 ans, a été saccagée, à 9 heures du soir, par un satyre. »

« Une machine à battre happa Mme Peccavi. On démonta celle-là pour dégager celle-ci. Morte. »

« Mme Olympe Fraisse conte que, dans le bois de Bordezac (Gard), un faune fit subir de merveilleux outrages à ses 66 ans. »

« C’est au cochonnet que l’apoplexie a terrassé M. André, 75 ans, de Levallois. Sa boule roulait encore qu’il n’était déjà plus.»

5 commentaires:

  1. Bonjour,
    Vous allez connaitre ce que veut dire dans le monde des blogs "l'effet LEMEURISATION".
    Bienvenue, j'aime bien votre style, j'attends la suite
    A bientot

    RépondreSupprimer
  2. J'adore ce genre. J'ai en tête une brève de la même veine, écrite par Pierre Desproges (a l'époque ou il était journaliste à l'Aurore, je crois) :
    "Monsieur Dupont voulu voir avec son briquet s'il y avait encore de l'essence au fond de son réservoir. Il y en avait".
    Bien évidemment, mon souvenir ne rend pas justice au savoir faire du maitre.

    RépondreSupprimer
  3. Les grands esprits se rencontrent! cliquez sur le lien "Petites histoires drôles" et vous aurez un petit florilège desprogien!

    RépondreSupprimer
  4. Court, concis et rigolo.
    J'ai bien aimé votre blog, avez vous pensé a le syndiquer??

    RépondreSupprimer