(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

jeudi 6 octobre 2011

Le monde pas si enfantin de Steve Jobs

Jacques Attali me déclarait récemment dans une interview à paraître sur Le Journal du Net (dans la série ‟Acteurs High-Tech et Penseurs du numérique”) : ‟Le monde de Steve Jobs est un monde enfantin”. Au sens ou tout est simple et facile, quasi-magique,  dans sa vision de l'usage de l'informatique. Ce n'est pas tout à fait vrai: génial plusieurs fois, à des moments clés de l'histoire d'Apple, Steve Jobs était aussi un gros filou...
Il a privé tous les utilisateurs d'iPhone des trois quarts du web en les empêchant de voir des vidéos encodées en Flash, il a construit des passerelles longtemps incontournables comme iTunes, il a toujours voulu imposer ses propres standard dans tous les domaines pour faire du Mac un monde à la fois ouvert pour les geeks (puisqu'issu du monde Unix) et totalement fermé pour l'utilisateur lambda, celui qu'il chérit tellement qu'il pense qu'il ne doit pas utiliser plus d'un doigt à la fois.  Aujourd'hui encore, des tas de périphériques et de logiciels sont interdits aux utilisateurs de Mac, ce qui continue à m'énerver.
Je n'ai qu'un regret: ne jamais l'avoir rencontré ni interviewé, j'aurai tellement aimé lui dire tout cela!
Image: merci deliro.net !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire