(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

dimanche 20 mars 2005

On a causé blogs à Boulogne...et puis après?

La salle était clairsemée, les points de vue convenus, certains orateurs des bavards impénitents et toujours les mêmes autres qui vendaient leur sauce, ça devient lassant. Le seul truc sympa, dix blogueurs rivés sur leur écran qui vous matraquent en temps réel, croqueurs d'instants, de bons mots, certains très doués, d'autres vulgaires. C'était la journée sur le blogs, hier Samedi à Boulogne-Billancourt. Le soir je dîne avec des amis réels de la vie réelle, des gens intelligents et pas trop vieux, si-si, je vous jure: un sur deux ne savait même pas ce qu'est un "blog". Et ils avaient l'air de vivre très bien dans cette ignorance. Incroyable, non? Comme dit Blaise  "Les chiffres sont formels: il y a plus de blogueurs que de lecteurs de blogs..."

7 commentaires:

  1. Il faut un juste équilibre, non? ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Après avoir assisté à la première conf, j'ai préféré par la suite aller prendre un café avec des amis et avec Philippe de BlogSpirit, mais c'est dommage, cela m'aurait fait plaisir de vous voir !
    ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Un petit album pour l'occasion ? C'est par ici :
    http://www.deniaud-online.com/archive/2005/03/21/blog_a_boulogne_une_excellente_journee_immortalisee_dans_un.html

    RépondreSupprimer
  4. Quelles conclusions avez-vous tiré de la totale absence de femmes rivées à leur écran et de la quasi-absence des femmes à la tribune ? Hors une adjointe de mairie plutôt sympathique (et pas du tout narcissique comme la plupart des intervenants), et une auteure déprimée qui faisait cadeau de ses droits d'auteure à "qui en voulait" et qui a cherché à nous convaincre que, pour garder sa liberté d'écrire, il fallait vite "se casser" du monde des blogueurs. Blogueuse, ça se dit au fait ? Vous que des facétieux ont surnommé "en pleine séance" le shériff, pourriez-vous vous faire aussi le shériff de ces dames et nous prédire un avenir dans ce monde d'hommes. Ou bien dois-je aller consulter une tireuse de cartes ?
    Au fait, moi aussi, je prends ma retraite. Pour débloguer ?
    Angèle Paoli
    Terres de femmes

    RépondreSupprimer
  5. salut Angèle! Content de vous revoir! Puisque vous me forcez à me dévoiler, j'avoue: je suis l'unique frère de 3 soeurs, le mari comblé de ma femme, le gendre préféré de ma belle-mère, le fils chéri de ma mère et l'heureux père (qui n'est pas de bandit) de 4 filles, belles, je vous dis pas...
    Alors oui, le shérif (on m'a aussi traité de "José Bové" du journalisme"!) est prêt à reprendre du service sur ce combat-là: vive les femmes!
    Dans mon équipe, au journal: 50% de femmes. Qui dit mieux?
    Blogueurs, blogueuses, même combat! Le blog n'a pas de sexe!
    Dans mon émission sur BFM, j'invite le plus possible de femmes (patronnes de boîtes high tech, expertes, consultantes, directrices informatiques, professeures, etc.) et je me suis juré de ne plus jamais poser la question (j'avoue, j'ai honte, je l'ai fait): "ça vous fait quoi d'être une femme dans ce monde d'hommes?" ET ce sont souvent les meilleurs moments de mon émission...

    RépondreSupprimer
  6. Merci, Luc, pour votre réponse. Moi aussi, cela me fait plaisir de venir vous saluer (il n'y a pas d'ostracisme sur le blog Terres de femmes ; d'ailleurs, mon "webmaestru" [néologisme corse], qui connaît bien vos "qualités" pour avoir été autrefois directeur éditorial dans votre groupe, est un homme). Dans votre réponse, je note, cher docteur March, à propos de vos "quatre filles" : "Belles, je vous dis pas". Auriez-vous dit la même chose si vous aviez eu "quatre fils" ? Probablement, "Intelligents, je vous dis pas". Bon, trêve de titillage, pour resituer vos propos dans une approche ("purement" ?) diachronique, je vous invite à lire sur mon blog la chronique du jour de Marielle ("Chroniques de femmes") : " Cromagnon était-il macho ? " Que voilà un vraie question !!!

    RépondreSupprimer