vendredi 25 août 2006

La Ferrari, le couvent et le chat

Hélas, je n'avais pas d'appareil photo sous la main: ce matin, dans l'aube brumeuse de la campagne chevrotine (non, je ne suis pas chasseur, cherchez donc où c'est, c'est facile...), j'ai pu embrassé du regard une scène dont l'étrangeté venait de l'amalgame de ses éléments:  en passant sur ma moto dans un petit hameau tranquille, je vois à droite une Ferrari, rouge comme il se doit, sagement garée devant une maison banale; un peu plus loin à gauche, l'ancien couvent transformé en maison de retraite où vieillissent paisiblement les religieuses Assomptionnistes et un peu plus loin encore dans le champ moissonné et glané, ce chat qui rôde paresseusement...


Trois destins liés ?... Le propriétaire de la Ferrari est peut-être aussi celui du chat et il vient rendre visite à une vieille tante dans le couvent... Ou bien c'est un affreux promoteur immobilier qui lorgne sur ce couvent qui nourrit les chats errants... Ou encore c'est un gangster (normal, la voiture est immatriculée Alpes Maritimes, 06) : en cavale, il se planque déguisé en bonne soeur retraitée vivant avec ses chats...
J'accélère, la scène disparaît...--source image--

Aucun commentaire:

Publier un commentaire