(Rafraichissez la page pour une nouvelle citation)

vendredi 27 mai 2005

Cher Cyril

Je réponds ici à ta note sur ma note sur le journalisme participatif.
Tu dis :
« Etre un "blogueur" signifie une chose unique (et simple) : avoir envie de s'exprimer publiquement et le plus librement possible sur les sujets de son choix. »
On est bien d’accord.
Mais, apparemment pour toi, la règle est valable sauf si le sujet en question concerne de près ou de loin une critique sur les blogs et sur les blogueurs, comme il m’arrive d’en émettre de temps en temps.
Ce qui me vaut immédiatement une volée de bois vert de la part de quelques donneurs de leçons invétérés, comme ceux qui commentent ton blog.
Le commentaire le plus constructif est d’ailleurs celui de Carlo Revelli, auteur d’un de ces sites de journalisme participatif que je critique et qui, lui, a l’air de comprendre ce que je veux dire, admet la critique et essaie d’en tirer profit.
Tu cites l’article 7 de ma proposition de charte pour un journalisme participatif :
« L’auteur ne peut pas être juge et partie : par exemple, on ne peut pas être à la fois l’auteur d’un article et le sujet d’un autre (à l’instar de ces critiques de livres qui sont aussi écrivains et qui se renvoient la balle d’un magazine à l’autre). »
Et tu prétends que moi-même je ne le respecte pas parce que le site 01net , qui fait partie du Groupe Tests dont je suis directeur-général adjoint, parle de mon blog perso :
- d’une part, tu interprètes mal : ma proposition concerne bien un site unique sur lequel je propose qu’on évite d’être à la fois juge et partie ; là il s’agit de deux sites distincts et indépendants l’un de l’autre,  je ne collabore pas à la rédaction de 01net et la rédaction de 01net ne collabore pas à mon blog, donc il ne peut y avoir confusion ; par ailleurs, si on commence à dire que tout lien ou citation d’un site vers un autre n’est pas une bonne chose, mon cher Cyril, il faut immédiatement fermer internet !
- d’autre part tu mets en cause l’indépendance éditoriale de la rédaction de 01net (eh oui, c’est un site avec des journalistes, incroyable, non ?) à qui je me suis permis de transmettre l’adresse de ton blog (je n’étais pas certain qu’elle la connaissait) et qui, je l’espère, te répondra. Je connais cette rédaction, je sais comment elle travaille –eh oui, elle a des règles, incroyable, non ? -  et je n’ai donc même pas besoin de la défendre. Si elle le juge nécessaire, elle le fera très bien elle-même.


Amicalement.

1 commentaire:

  1. Les arguments de Cyril ne sont peut être pas d'une élégance parfaite (allusion, persiflage et suspicion au passage...) mais il a raison sur un point : les Blogs, c'est AVANT TOUT s'exprimer, et puis voilà. Donc les règles et les Chartes, bof...
    Ce qui manque au débat est sans doute une analyse en termes de pouvoir. Les blogueurs "déja célèbres", ou connus IRL, prolongent leur autorité dans leurs blogs : c'est à eux, dans ce cas, de ne pas en abuser ; et c'est à eux que devraient s'appliquer les règles qu'énonce Luc !
    L'autre analyse qui manque est celle des interactions. Exemple : l'interaction entre Libé et moi est faite de ce que :
    1 - je connais déjà les positions de Libé sur nombre de sujets (principe d'homogéneité média / public)
    2 - je sais, même si c'est plus ou moins implicite, que c'est un vrai journal : c'est à dire qui respecte des règles dans la diffusion de l'information (principe de la déontologie professionnelle)
    Il me semble que le phénomèen de décantation qui permet de s'informer en confiance par la presse, et qui peut prendre des décennies, ira beaucoup plus vite dans les Blogs : on comprend en quelques jours si c'est "sérieux", si c'est "talentueux", si c'est utile, si, si...
    Dans ce cas, pas besoin de charte nouvelle : les lois sur la diffamation et/ ou l'injure publique fonctionnent plutôt bien ; idem sur le respect de la vie privée.
    Quant au respect de la vérité --houlà ! je m'arrête avant le débat métaphysique !

    RépondreSupprimer